Archives pour la catégorie Distribution

MONOPRIX : La première franchise MONOP’ a ouvert ses portes à Lille

La première franchise MONOP’ a ouvert ses portes à Lille

C’est juste avant Noel au 8 Place de Béthune à Lille que le 60ème magasin du groupe Monoprix a accueilli ses premiers clients. Toujours fidèle à son concept de franchise de proximité pour faciliter le quotidien de ses clients, la franchise Monop’ de Lille s’est implantée sur 500 m2 et sur 2 étages avec des horaires larges : du lundi au samedi de 8 h 30 à minuit. Dans ce quartier très animé du centre ville, chacun pourra faire ses courses avant ou après le restaurant ou le cinéma.
L’équipe du magasin, composée de 16 collaborateurs, sera dirigée par Christelle Barnier.Le magasin qui disposera de 5 caisses qui permettront aux clients de réaliser leurs achats rapidement en libre service.

Une offre de plus de 5 000 références

Avec 5 600 références en moyenne, Monop’ met à disposition de ses clients une offre de produits qualitative et variée. Le prêt à consommer avec notamment la gamme dailymonop, des produits « d’ultra-fraîcheur », en portions individuelles (salades, pâtes fraîches, sandwichs, crudités, plats cuisinés, fruits frais et desserts), l’épicerie classique et l’épicerie fine avec, en particulier, une sélection de produits issus du commerce équitable, de l’agriculture biologique ou des partenariats agricoles. En complément, cet espace propose l’essentiel pour la maison et la parfumerie. Le frais avec un assortiment de fruits et légumes, laitages, surgelés, charcuterie, traiteur et saurisserie. Et pour compléter la cave à vins offrant un large choix.

Un espace de restauration rapide complète l’offre

Pour répondre aux besoins de la clientèle active du quartier et des nombreux passants du centre ville, un espace de restauration propose une offre large de sandwiches, salades, plats cuisinés, laitages, boissons, fruits et desserts avec une terrasse de 34 places assises en extérieur de magasin. Chaque jour sera proposé des menus différents combinant fraîcheur, saveur et équilibre nutritionnel.

(suite…)

Intermarché investit dans ses usines agroalimentaires

Les sites de l’agroalimentaire appartenant au distributeur continuent de multiplier les investissements, de nouveaux programmes sont en cours chez Ranou, Capitaine Cook et à la SVA Jean Rozé.

C’est une activité un peu moins connue du groupe : Intermarché possède 60 usines, principalement de l’agroalimentaire, dont la moitié sont implantées dans l’ouest de la France. Elles permettent de répondre aux besoins des enseignes du groupe qui s’approvisionnent en priorité auprès d’elles. Elles ont aussi une existence propre, d’autant qu’Intermarché s’est fixé comme objectif que 30 % de leurs activités (3,2 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2011) soient réalisés hors du périmètre du distributeur d’ici à 2015.

Pour soutenir ces objectifs ambitieux, plusieurs sites se lancent donc dans une vaste politique d’investissements. A Ergué-Gabéric près de Quimper, la Société Charcutière de l’Odet, plus connue sous sa marque Ranou, entame un programme de 8 millions d’euros de travaux afin d’augmenter les capacités de ses lignes dédiées à la fabrication de saucisses. La direction générale de l’entreprise (580 salariés) table sur le doublement de ses volumes. Ces travaux font suite à une précédente enveloppe de 20 millions d’euros qui avait permis d’intensifier les cadences du secteur des jambons qui représente la moitié des activités de la Société Charcutière de l’Odet de 175 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2011, en croissance de 4 %.

(suite…)

Low cost : comment réagir ?

Les consommateurs sont prêts à endurer beaucoup pour obtenir le bon prix. Ryanair, aussi célèbre pour son approche sans fioritures du client que pour ses prix cassés, en est un bon exemple. Et son business model fonctionne: pour 2009 et 2010, sa capitalisation boursière a excédé celle de Lufthansa, en dépit des revenus sept fois plus élevés de la compagnie aérienne allemande.

Comment réagir lorsque vos concurrents font mieux que vous pour moins cher ?

(suite…)

La stratégie de survie de Patagonia : vendez moins !

Patagonia encourage ses clients à moins consommer. Une première pour une grande marque. Mais c’est pour le bien de la planète.

Patagonia, la marque de sportwear, encourage désormais ses clients à réduire le nombre de leurs vêtements, à les réparer, ou à les recycler plutôt qu’à en acheter de nouveaux, rapporte le magazine américain Fast Company. Une initiative pour le moins surprenante. C’est un peu comme si les dirigeants de Patagonia disaient à leurs clients : achetez moins nos produits!

(suite…)

Fauchon, Hédiard, etc. – Une histoire de goût

Ce qui fait le succès de l’épicerie fine à la française
Art de vivre Tendances gourmetDistributeurs de produits culinaires d’exception, proposant un choix riche et rare provenant aussi bien du terroir le plus classique que des pays les plus exotiques, les épiceries fines fournissent à une clientèle aisée le fleuron du luxe culinaire. Secteur de niche, réservé à des consommateurs exigeants, le marché sait s’adapter aux évolutions de la consommation tout en restant garant d’une certaine gastronomie à la française. Identité forte, savoir-faire historique et stratégie marketing oscillant entre tradition et contemporanéité : telles sont les clefs du succès des grandes épiceries parisiennes.

(suite…)

Ce soir,on mange local !

Dans un ouvrage qui paraît mercredi 5 octobre, Lionel Astruc et Cécile Cros guident les consommateurs qui souhaitent« manger local » .

Cette aspiration à consommer des aliments produits à proximité est de plus en plus forte.

Elle s’inscrit dans une recherche de qualité et répond aux besoins de nouveaux débouchés des producteurs.

« Manger local », le livre

(suite…)

Kiehl’s, la marque rebelle de L’Oréal

Kiehl’s, la marque rebelle de L’Oréal

©REA

Fait rare, le roi des cosmétiques a laissé cette griffe utiliser ses propres méthodes marketing. Leur succès inspire désormais le reste du groupe.

Vous ne pouvez pas la rater, c’est la boutique avec un squelette à l’entrée», précise le chauffeur de taxi en se garant. Quel¬ques mètres plus loin, effectivement, «Mr. Bones», comme le surnomment les employés, vous accueille chez Kiehl’s, 3e Avenue, à Manhattan. A l’intérieur, une énorme maquette d’avion et une antique Harley-Davidson, celle de Steve McQueen. Dans les rayons, des flacons d’herboriste côtoient de vieux grimoires, tandis que les photos des bébés et des chiens des clients tapissent les murs.

(suite…)

Le point de vente physique, le magasin connecté et les attentes consommateurs

Le e-commerce a séduit les consommateurs par son inépuisable éventail d’offres, sa documentation à foison, sa comparaison facilitée des prix et sa livraison à domicile. Grâce à lui, vous avez accès au dernier produit de votre marque préférée que vous viviez dans la Creuse, que vous n’ayez aucun moyen de locomotion ou que vous soyez handicapé. Fini le temps où une expédition dans la grande capitale régionale était nécessaire.

Les consommateurs les plus mobiles et favorisés en points de vente physiques sont également séduits. Ils utilisent désormais le magasin comme un lieu de renseignements complémentaires et de test. Ils se déplacent pour toucher, sentir – les deux sens manquants encore aux interfaces – et ressentir instinctivement si cela leur est adapté ou non.

(suite…)

Paysans.fr, pour manger frais et équitable !

Patricia Juthiaud, 50 ans, a monté il y a 6 ans un site de vente de produits alimentaires des producteurs et des artisans du terroir. Aujourd’hui, paysans.fr apparaît comme un pionnier et a développé un concept global durable exemplaire entre les producteurs, leur distributeur et les clients. Explications.
Developpement durable article
Consoglobe : Comment avez-vous eu l’idée de créer paysans.fr ?
Patricia Juthiaud : Je travaillais dans un bureau d’étude spécialisé dans les nouvelles technologies, pour des grands comptes sur des secteurs de productions entiers, comme par la pêche, ou les producteurs de tomates par exemple. J’habite un moulin perdu dans la campagne du Lot-et-Garonne et je me sers donc du télétravail et d’internet. Je me suis rendu compte que les producteurs locaux avaient un savoir-faire et une vraie valeur ajoutée ; bref qu’ils étaient exceptionnels. En discutant avec eux, ils m’ont expliqué qu’ils avaient un choix restreint pour survivre : soit rentrer dans les 3 grandes centrales d’achat qui chapeautent toute la grande distribution française et accepter de baisser leurs prix, soit… disparaître ! J’ai donc eu l’idée de leur proposer une alternative et de leur redonner leurs lettres de noblesse, par le biais d’internet, en vendant leur production. Avec dans l’idée de revaloriser la nourriture du terroir, de lui donner une nouvelle image. Le site a démarré comme ça, avec des produits de saison en 2000. Je n’en étais pas responsable directement, mais je me suis occupée des suivis de commande par internet et de la livraison. Malheureusement, le directeur a fini par partir avec la caisse ! Ce sont les clients et les producteurs qui m’ont demandé de reprendre les rênes du site. En 2002, j’en ai donc fait une refonte, mais sur les mêmes bases, et c’est reparti.

(suite…)

VAE expo – 11 & 12 octobre à Paris Expo – Porte de Versailles

Pour sa 5e édition, VAE expo réintègre la porte de Versailles et entend approfondir son positionnement de salon à la pointe des tendances de la restauration de proximité, avec un programme riche en animations sur des problématiques des exploitants et des chaînes de restauration rapide. Il s’agit du seul salon national sur le second semestre 2011 dédié à l’industrie alimentaire.

(suite…)

1...456789

croquefeuille |
Succès Marketing |
Entre Organisation et Equit... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 3D-Margot-Marina-Franck
| On s'amuse...
| cuisinebio