Archives pour la catégorie AGRO

Les Lourds Dossiers du light sur France 5

un documentaire les arnaques de l’allégé… Aujourd’hui, 1 français sur 4 consomme des produits allégés. Tout peut être « light » du fromage à la charcuterie en passant par les desserts et les chips. 

Mais sans sucre ou sans gras, qu’y a-t-il vraiment dans ces produits ?
Prenons l’exemple du yahourt 0%. Pour retrouver sa texture, il contient de la gélatine de porc. Problème de taille si l’on est musulman, juif ou végétarien ! Surtout que ce n’est pas indiqué sur l’étiquette…
Les fabricants profitent, en fait, d’une loi très « légère » : si le terme « allégé » oblige une réduction de 30% de la teneur en calorie, tout est permis pour le  » light « , le  » diet  » ou les produits  » silhouette « . 

(suite…)

Un sous-traitant pour tout ou partie de sa R&D ?

AGROPOLE. Agrotec organisait jeudi une journée portes ouvertes pour les entreprises agroalimentaires

Tester et optimiser

Le centre possède des machines innovantes, mettant à l’épreuve les produits. (photo jean-louis borderie)

Etudiants et chefs d’entreprises agroalimentaires ont circulé, jeudi, dans les locaux d’Agrotec, sis sur l’Agropole. Il faut dire que le centre de ressources technologiques agroalimentaires aquitain ouvrait ses portes non seulement pour rappeler ses missions, mais aussi pour présenter les nouvelles machines.

Celles-ci sont destinées à réaliser des « texturations » et financées dans le cadre d’un projet d’investissement de 280 000 euros, auquel ont participé la Région et l’Europe.

Chaque année, une centaine de sociétés ont fait appel aux services d’Agrotec, qui compte 11 salariés. Le centre propose aux industriels de l’agroalimentaire des « mises au point produits », entendez des fabrications à l’échelle pilote, des séries test, ainsi qu’une amélioration des produits existants. « Nous allons également pouvoir mettre à l’épreuve certains process et trouver des solutions pour les optimiser », explique François Chabrier, consultant et chef de projet.

(suite…)

Le marché des produits halal : véritable business

vendredi 23 octobre 2009, par Laurence Gabet 

Conso. Les produits alimentaires halal prennent de plus en plus de place dans les étals des supermarchés. Comment l’étiquette « certifié halal » est-elle devenue un véritable enjeu du business alimentaire ? 

 

(suite…)

Picard se rend de plus en plus appétissant

Stopper l’érosion des ventes, continuer l’expansion des magasins, façonner un modèle exportable à l’international : l’entreprise doit devenir plus attrayante pour appâter un futur acquéreur.  

En prenant les commandes du groupe Picard en avril, Philippe Pauze a commencé par changer la «décoration» de son bureau. Sans rien toucher au mobilier, il a recouvert les murs d’immenses cartes routières représentant l’Italie du Nord, la France, l’Ile-de-France. Minutieusement, les équipes du développement ont marqué d’une punaise les 790 emplacements de magasins. Et chaque semaine ou presque, le patron se plaît à ajouter les villes gagnées. «Il reste de grandes zones vides mais ce n’est pas pour autant que nous nous y installerons», commente-t-il, tel un général devant son plan de bataille.

(suite…)

DGCCRF valide acquistion de Brocéliande par Cooperl Arc Atlantique

Lu ce matin dans la presse 20/10/09

Bretagne – La DGCCRF, a donné le 12 octobre, son accord à Cooperl Arc Atlantique, 1er producteur porcin de France pour l’acquisition de Brocéliande, filiale salaisonnerie d’Unicopa. OUEST-FRANCE

Carte : La localisation des IAA dans les Pays de la Loire

Parmi les plus de 75 300 établissements industriels agricoles et alimentaires (IAA) implantés sur le territoire français en 2007, un peu plus de 4 000 sont présents dans les Pays de la Loire. Leur activité principale est notamment la transformation des produits issus de la culture, de l’élevage et de la pêche en aliments et en boissons, pour l’homme et l’animal, mais aussi la production de dérivés intermédiaires non directement alimentaires.

En Pays de la Loire, un peu plus de 57 000 salariés travaillent dans les établissements de l’agroalimentaire en 2007. Ils représentent 4,3 % de l’emploi salarié total régional et 2,4 % de l’emploi salarié total de la France. La région se place au deuxième rang des régions françaises pour l’emploi agroalimentaire, derrière la Bretagne. En concentrant 22,2 % des emplois salariés de l’industrie, contre 16 % en moyenne nationale, les IAA sont l’un des secteurs majeurs pour l’économie régionale.

 effectifs agro pays de loire

(suite…)

La publicité de Danone interdite

14/10/2009 – 14:42

GB:  Le gendarme britannique de la publicité, l’ASA, a interdit la diffusion en l’état des spots publicitaires télévisés du groupe agroalimentaire français Danone pour son yaourt Actimel.

L’Advertising Standards Authority a estimé que Danone ne soutenait pas ses allégations selon lesquelles le produit pouvait aider des jeunes, normaux et en bonne santé à en juger par les personnes figurant dans la publicité, à se protéger contre les maladies infantiles classiques. Danone a précisé à l’ASA que les bienfaits d’Actimel avaient été démontrés au cours de 23 études menées sur plus de 6.000 personnes. Mais l’ASA a considéré que certains des groupes étudiés n’étaient pas cohérents avec le public visé par la publicité. Par exemple, une des études concerne des enfants hospitalisés en Inde avec une diarrhée aiguë, ou une autre des bébés.

La semaine du goût fête ses 20 ans

  [ 12/10/2009 12:00 ] La 20e édition de la Semaine du Goût se tiendra de lundi à dimanche sur le thème « Le goût pour tous », avec la participation de plusieurs centaines de chefs et artisans des métiers de bouche dans l’ensemble du pays.   

La manifestation veut contribuer à « sensibiliser les Français à la richesse d’un patrimoine » et « leur faire prendre conscience, face à la standardisation des goûts et des identités culinaires, que le bien manger n’est pas un luxe mais doit rester une exigence au quotidien », selon les organisateurs.

Environ 300 chefs en tenue se rassembleront lundi place du Trocadéro à Paris (XVIe) pour une photo autour d’un gâteau d’anniversaire avant l’inauguration officielle de la semaine par le ministre de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Pêche Bruno Le Maire, et le critique gastronomique Jean-Luc Petitrenaud.

Les chefs se rendront ensuite dans diverses écoles parisiennes pour dispenser des « leçons de goût » à des élèves de CM1 et CM2. Des « leçons de goût » doivent aussi être données dans des hôpitaux. 

Au total, 6.000 « leçons » doivent être dispensées dans l’ensemble du pays.  La Semaine innove avec l’opération « Chef sur le campus » destinée à apprendre aux étudiants à « manger bien, bon et pas cher ». La Sorbonne accueillera mardi une soixantaine d’étudiants qui viendront assister au « show culinaire » du chef Gérard Cagna. Six autres universités organiseront des opérations similaires en province. 

Des menus spéciaux à prix attractif dans 500 restaurants et des animations régionales (restaurants éphémères, dégustations, démonstrations…) figurent également au menu. 

Initiée par Jean-Luc Petitrenaud et la Collective du Sucre, la Semaine du Goût est depuis 2008 pilotée par un comité constitué de la Collective du Sucre, du Centre d’Information des Viandes (CIV), du Centre National Interprofessionnel de l’Economie Laitière (CNIEL) et de FranceAgriMer (la filière pêche et aquaculture), sous le patronage du ministère de l’Agriculture et de la Pêche. 

Les « Talents du Goût », décernés par un jury de chefs et destinés à récompenser des professionnels des métiers de bouche, ont été supprimés cette année. Sur Internet :  * Programme de la semaine du goût: http://www.legout.com/home.php

Prix de l’alimentation , + 0,5 % en septembre 2009

Prix de l’alimentation , + 0,5 % en septembre  2009 dans -climat economique hausse5  

   [ 13/10/2009 10:21 ] Si en septembre 2009, l’indice général des prix à la consommation a diminué de 0,2%, il n’en va pas de même pour les prix de l’alimentation qui montre une augmentation saisonnière des prix des produits frais.

Les prix de l’alimentation augmentent de 0,5 % en septembre (–0,3 % sur un an). Cet accroissement saisonnier reflète celui des prix des produits frais, en forte hausse, après plusieurs mois de baisse : +4,6 % (+1,4 % en septembre 2008 ; –6,7 % sur un an). Les légumes frais renchérissent de 6,9 % (–5,7 % sur un an) et les fruits frais de 4,4 % (–9,2 % sur un an). A contrario, les prix des autres produits alimentaires diminuent (–0,1 % ; +0,6 % sur un an), en raison de nombreuses promotions sur les viandes (–0,2 % ; +0,8 % sur un an) et de nouvelles baisses dans le secteur du lait  (–0,2 % pour le regroupement « lait, fromage et œufs », –2,3 % sur un an).

Formation des prix alimentaires – Eric BESSON – décembre 2008

La flambée des prix observée sur plusieurs marchés agricoles l’hiver dernier a conduit le ministre de l’agriculture et de la pêche, Michel Barnier à confier à Eric BESSON, secrétaire d’Etat chargé de la prospective et de l’évaluation des politiques publiques, une mission d’évaluation sur la formation des prix alimentaires. 

Il s’agissait de comparer les prix mesurés en France avec ceux de nos voisins (Allemagne, Espagne et Pays-Bas), d’analyser la transmission des prix des matières premières aux différentes étapes de leur transformation, de déterminer le niveau des marges des différents acteurs et d’observer la perception, par les consommateurs, de la hausse du prix de Formation des prix de l’agroalimentaire s denrées…

Formation des prix alimentaires - Eric BESSON - décembre 2008 dans ... marches pdf Formation des prix de l’agroalimentaire

1...5253545556

croquefeuille |
Succès Marketing |
Entre Organisation et Equit... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 3D-Margot-Marina-Franck
| On s'amuse...
| cuisinebio