Archives pour la catégorie ACTEURS

Lait : Entremont et Sodiaal engagent des négociations « exclusives »

Ouest – Les groupes laitiers Entremont alliance, actuellement en difficulté, et Sodiaal, connu pour ses marques Yoplait et Candia, ont signé hier en présence du ministre de l’Agriculture, Bruno Le Maire, un accord de négociations exclusives en vue de leur rapprochement. L’accord est d’une durée d’un mois, reconductible un autre mois. Il doit permettre la constitution du quatrième groupe laitier européen, a indiqué le ministre, soulignant le « soutien du gouvernement » pour défendre « un modèle français équilibré entre industrie privée et coopérative » dans le secteur laitier. La nouvelle entité devrait prendre le statut de coopérative, à l’instar de Sodiaal. Entremont absorbe notamment 30 % de la production laitière bretonne, et emploie environ 4 180 personnes, sans compter les producteurs qui lui livrent le lait.
api 1/10/09

Agroalimentaire : Euralis prend 65 % du capital de Stalaven

25/9/09, api

22 – Euralis monte en puissance chez Stalaven. Le groupe coopératif du Sud-Ouest porte sa participation de 50 % à 65 % au capital du groupe breton spécialisé dans les produits traiteurs frais. La famille fondatrice Meuriot conserve 31 % du capital, et les salariés 4 %. Cette réorganisation capitalistique s’accompagne d’une nouvelle gouvernance, avec la nomination de Renaud Lelarge, directeur général adjoint du groupe Euralis, au poste de président du directoire de Stalaven. Il sera entouré de Franck Meuriot, directeur général et Thierry Meuriot, président du conseil de surveillance. « Ces évolutions s’inscrivent dans la continuité du rapprochement initié en 2006 », précise les deux groupes dans un communique (voir ci-joint). Stalaven a réalisé un chiffre d’affaires de 219 M€ en 2008, avec 1400 salariés.

Xavier Debontride

LDC acquiert le groupe Arrivé

15 juin 2009

Denis LambertLe 25 mai marque la signature du protocole d’accord entre LDC et Arrivé. A l’heure où nous mettons sous presse, cette opération reste conditionnée à l’accord de l’Autorité de la concurrence et du droit de préemption éventuellement exercé par Maïsadour sur Fermiers Landais. Ce rapprochement illustre la volonté des parties de poursuivre la consolidation du secteur avicole. « Arrivé nous ressemble en ce sens que cette entreprise familiale est animée par des valeurs proches des nô­tres », revendique Denis Lambert, le président de LDC, insistant sur le fait qu’ « Arrivé conservera son autonomie, sa culture et sa stratégie ». Pour sa part, Jacques Arrivé, dirigeant du groupe éponyme, a été inspiré par la simplicité et la volonté de préserver un actionnariat historique adossé à Unigrains et la Ciab. Cette opération d’envergure hissera la nouvelle entité au 1 er rang des groupes volaillers français avec plus de 2 Md€ de CA (hors activité traiteur), devant Doux (1,7 Md€ en 2008, dont 565 M€ en France) et Gastronome (750 M€). Elle permet à l’acquéreur LDC (marques Le Gaulois et Loué) d’élargir ses compétences à la marque Maître Coq, leader du snacking au rayon volaille et occupant des positions fortes en produits élaborés. « LDC aime les marques et les croissances de parts de marché, négocie les innovations et les niches (…) », se plaît à résumer Denis Lambert. Avec plus de 4 millions de têtes abattues chaque semaine, le groupe ainsi constitué (hors Fermiers Landais) représente 28 % des abattages français de volaille. LDC s’est agrandi de Cailles Robin et DLG en 2008, Entr’Acte et Tarczynski (3 sites en Pologne) en 2009. Au crédit des grandes manœuvres, Gastronome s’est emparé en mars dernier du pôle volailles fraîches et produits élaborés d’Unicopa. A l’été 2007, Sofiprotéol Investissements avait acquis Glon.
S. M.

Fleury Michon modification mode gouvernance

Modification de gouverance lors de l’Assemblée Générale du 25 juin 2009

Lors de l’Assemblée Générale du 25 juin 2009, le Groupe Fleury Michon a modifié son mode de gouvernance pour passer d’une organisation en Conseil de Surveillance et Directoire à une organisation en Conseil d’Administration et Direction Générale.

La Présidence du Conseil d’Administration est confiée à Grégoire Gonnord qui assurait la Vice-Présidence du Conseil de Surveillance depuis 2001 et la Présidence depuis janvier 2009.

La Direction Générale du Groupe est assurée par Régis Lebrun, Directeur Général, et Raymond Doizon, Directeur Général Délégué.
(suite…)

Salaisons : Unicopa cède Brocéliande à la Cooperl

mercredi 22 juillet 2009

Brocéliande, qui produit 52 000 tonnes de salaisons par an, principalement du jambon, va rejoindre le groupe porcin Cooperl Arc Atlantique. C’était la dernière branche industrielle qu’Unicopa détenait encore en propre. : Ouest-France

OAS_AD(‘Position1′);

cachePubVide(‘pubDetailArt’);

Ce sera officiel vendredi. La coopérative de Morlaix se séparera de la dernière branche industrielledétenue en propre.

Brocéliande, ensemble de quatre unités produisant 52 000 tonnes de salaisons (250 millions d’euros de chiffre d’affaires ou CA), principalement du jambon avec 1 100 salariés et 300 intérimaires (chiffres 2007), va rejoindre Cooperl Arc Atlantique (Lamballe). Le groupe porcin, grand spécialiste de la viande de porc, mais petit faiseur en salaison (25 000 tonnes), fait ainsi une entrée fracassante dans cet univers de consommation.

Après la cession de sa branche charcuterie salaisons, le périmètre industriel d’Unicopa, union formée, en 1964, par une nébuleuse de coopératives agricoles bretonnes, va se réduire à peau de chagrin. Il ne reste plus à Unicopa, transformé en coopérative fin 2008, qu’une participation de 33,5 % dans Entremont Alliance, signée en 2005 au côté de la CNP (groupe Albert Frère).

À l’époque, l’entrée d’Unicopa dans Entremont Alliance avait été considérée comme une aubaine pour restructurer la filière laitière de l’Ouest. La porte fut même ouverte, un temps, à d’autres grands producteurs de l’Ouest. Las ! Le marché a fini par se retourner et la participation d’Unicopa est devenue un vrai « junk bond ». Car les pertes du groupe fromager reviennent aux actionnaires, en proportion de leurs positions dans le capital.

Le rêve s’achève

Dans un passé récent, Unicopa a procédé à d’autres cessions industrielles. En juin, la majorité des parts de sa branche nutrition animale Nutréa (8 usines, 550 salariés, 1,4 million de tonnes d’aliments et 200 millions d’euros de chiffre d’affaires), ont été cédées à Coopagri Bretagne avec d’autres partenaires coopératifs. En 2008, Unicopa avait vendu ses derniers actifs industriels en volaille (Socavi, Vatélis, etc.) à Terrena, quelques mois après la cession de Tilly-Sabco (Guerlesquin), société d’abattage découpe de poulets pour le grand export à son ancien directeur général, Daniel Sauvaget.

Aujourd’hui, le rêve industriel caressé par Unicopa s’achève et son chiffre d’affaires de 1,5 milliard d’euros, fin 2007, devrait passer sous le milliard l’année prochaine. Cependant, mis à part l’avenir incertain d’Entremont Alliance, il lui reste sans doute l’essentiel : la maîtrise de la production. Eolys et Pigalys, les deux coopératives issues de la fusion progressive des coopératives fondatrices d’Unicopa comptent, en effet, 10 000 adhérents. On y trouve 2 000 laitiers (700 millions de litres), des centaines d’aviculteurs qui continuent de livrer les usines cédées, une importante production végétale et de grosses activités d’agrofourniture, notamment dans l’union Catelys formée d’Eolys, Even et Terrena, Cavac et Cea.

Enfin, Pigalys figure parmi les plus gros groupements de producteurs de porcs de France avec 800 éleveurs et 1,6 million de porcs charcutiers.

Franck JOURDAIN.

Système U ouest prévoit 39 M€ d’investissements en 2009

Système U ouest (Carquefou, 44, distribution alimentaire, 27 358 salariés) prévoit 39 M€ d’investissements en 2009, le recrutement de 730 salariés et la titularisation de 100 CDD. Vise + 3% de CA en 2009.

Source: Pays de Loire Mai 2009

LDC va reprendre le vendéen Arrivé (Maître Coq),

LDC (Sablé-sur-Sarthe, 72, volailles et produits élaborés, 12 000 salariés) va reprendre le vendéen Arrivé (Maître Coq), numéro 4 du secteur. Phase de négociation jusqu’à fin mai 2009.

Bretagne : le nouveau Groupe Celagri est opérationnel

Les Echos 14 avril 2009

Annabelle Pannetrat, Chargée de Veille économique, Chambre de Commerce et d’Industrie, Tél : 03.25.43.70.38

Le Groupe Celagri regroupe dans un même ensemble les activités de surgélation de légumes destinées aux marques distributeur des sociétés industrielles Gélagri (filiale de Coopagri Bretagne) et de Bonduelle. Ce nouvel ensemble (siège social à Landerneau, Finistère) est filiale à 64,5 % de Coopagri Bretagne et à 35,5 % de Bonduelle. Il emploie 800 personnes réparties entre 4 usines, 2 en Bretagne et 2 en Espagne pour 150.000 tonnes de légumes surgelés et 160 millions d’euros de chiffre d’affaires annuel. […]

Unicopa et Terrena inaugurent un nouveau type de partenariat

Communiqué de Presse 12/03/2008 Business Wire

Une nouvelle voie pour l’agriculture du Grand Ouest – Unicopa et Terrena inaugurent un nouveau type de partenariat

if (typeof a2dRandom == « undefined ») var a2dRandom = Math.random(); document.write( »); Unicopa et Terrena inaugurent un nouveau type de partenariat dans ACTEURS

.bwcellpaddingleft0 {padding-left: 0.0px} .bwcellparagraphmargin {margin-bottom: 0px; margin-top: 0px} .bwlistitemmarginbottom {margin-bottom: 10.0px} .bwtablebottommargin {margin-bottom: 10.0px} .bwtextaligncenter {text-align: center} .bwtextalignleft {text-align: left} .bwunderlinestyle {text-decoration: underline} .bwverticalaligntop {vertical-align: top} .bwwhitespacenowrap {white-space: nowrap}RENNES, France — (BUSINESS WIRE)

La production agricole du Grand Ouest de la France fait face à une mondialisation croissante de son activité. Soucieux de construire des solutions économiques performantes, seules capables d’apporter à son agriculture un potentiel de développement durable, les groupes coopératifs Terrena et Unicopa annoncent un projet daccord. Cet accord, dans son principe, ouvre la voie à un nouveau mode de construction de leaders économiques et de renforcement du maillage territorial. Les deux groupes appellent les coopératives qui partagent cette vision à les rejoindre dans cette logique.

LA VOLONTÉ DE CONSTRUIRE DES PROJETS ÉCONOMIQUES CRÉATEURS DE VALEUR

Après 50 ans dun développement basé sur la croissance des volumes et une politique agricole commune protectrice, lagriculture du Grand Ouest fait maintenant face à une compétition mondiale accrue. Pour y répondre, elle peut sappuyer sur une dynamique agricole forte, qui fait du Grand Ouest la première région agricole dEurope.

Cependant, les coopératives agricoles qui ont participé activement à la réussite économique de la période précédente ne sont pas encore suffisamment positionnées à la hauteur des nouveaux enjeux. Elles ont de nombreux datouts de part leur maillage territorial et les investissements faits depuis de nombreuses années dans la transformation des produits. Mais ces investissements ne peuvent trouver leur pleine efficacité face à ces enjeux que dans la mise en commun de moyens pour atteindre des tailles critiques permettant la création de valeur.

Partageant la même vision, les groupes Unicopa et Terrena ont décidé dinnover en engageant un partenariat économique qui repose sur trois axes :

  • Conserver et développer la valeur ajoutée pour les adhérents agriculteurs en développant les synergies produits et services en amont,
  • Recentrer leurs structures respectives sur les activités aval où ils peuvent ambitionner d’occuper rapidement une position de leader européen,
  • Être en mesure dinvestir dans linnovation produit.

Ce projet daccord est ouvert à dautres acteurs qui partageraient la même vision, avec la volonté de renforcer la compétitivité des filières du Grand Ouest dans un objectif de création de valeur pour les agriculteurs et pour les consommateurs européens. D’ores et déjà, ce projet trouve sa concrétisation dans deux opérations1: la constitution d’une centrale dachat commune d’agrofourniture et l’acquisition par Terrena de la majeure partie des activités volailles fraîches et produits élaborés d’Unicopa.

1 Ces projets seront soumis aux autorités de la concurrence et aux instances représentatives du personnel concernées.

PROJET DE CONSTITUTION D’UNE CENTRALE DACHAT D’AGROFOURNITURE

Eolys, coopérative dUnicopa, et Terrena ont décidé de créer une centrale dachat commune en agrofourniture.

Ce partenariat permettra de donner une taille critique aux achats dagrofourniture et de mettre en commun des moyens de développement permettant de répondre aux nouveaux enjeux et de renforcer la compétitivité des adhérents. Les deux structures sont engagées dans une démarche de certification dagriculture durable.

Cette centrale d’achat devrait représenter un chiffre daffaires annuel de 200 millions deuros d’agrofourniture (santé végétale, engrais, semences) auprès des agriculteurs.

« Nous souhaitons que cet accord avec Unicopa, dont nous nous réjouissons, ouvre la voie à une réflexion plus large de l’ensemble du monde agricole du Grand Ouest quant à la nécessité de regrouper nos forces. » déclare Hubert Garaud, Président de Terrena. « Au moment où la société nous demande de diminuer le recours au phytosanitaire et aux engrais, il sagit de relancer linnovation et la recherche pour proposer aux agriculteurs des alternatives crédibles leur permettant de concilier préservation de lenvironnement et niveaux de productivité élevés. »

PROJET DACQUISITION DES ACTIVITÉS VOLAILLES FRAÎCHES ET PRODUITS ÉLABORÉS D’UNICOPA PAR GASTRONOME

Afin de concentrer ses efforts sur ses domaines les plus performants, Unicopa a décidé de céder à Terrena la majeure partie de ses activités aval volailles fraîches qui viendront se consolider avec celles de Gastronome, filiale de Terrena, renforçant sa position de n°2 sur le marché français de la volaille. A lissue de cette opération, la filière volaille de Terrena devrait réaliser en 2008 un chiffre daffaires supérieur à 800 millions deuros.

Concrètement le projet consistera en:

  • La consolidation de la majeure partie des activités volailles fraîches et produits élaborés dUnicopa avec celles de Gastronome.
  • La conclusion dun partenariat sur lapprovisionnement de sites de Gastronome en volailles vivantes par Unicopa. Lorganisation bretonne de production de « vif » dUnicopa, UNIVOL, verra ainsi ses débouchés confortés tout en renforçant laccès de Gastronome à un bassin de production performant et compétitif.

Par ailleurs, Unicopa constatant labsence de solution économiquement viable pour son activité dinde (Dandy), qui évolue au sein dun secteur dactivité national sinistré et en grande difficulté, a pour projet de larrêter.

« Dans un monde de plus en plus concurrentiel, nous avons voulu, par cet accord avec Terrena, ouvrir de nouvelles voies de partenariat pour combiner nos forces. Pour sa partie volaille, cet accord nous permettra de renforcer la pérennité de la production de nos éleveurs en ladossant à Terrena qui consolide sa position de n°2 sur le marché national. Globalement, ces projets nous permettront de concentrer nos efforts sur nos autres activités et de renforcer la compétitivité de nos adhérents. Ils sinscrivent dans la continuité de nos choix stratégiques déjà mis en œuvre dans les produits laitiers, la nutrition animale et les productions porcines. Cest par ce type dactions que nous croyons que lagriculture du Grand Ouest pourra pérenniser son développement. Nous espérons que cette vision sera partagée par dautres. » a déclaré Jean-Yves Le Barzic, Président d’Unicopa.

A propos de Terrena

Terrena est un groupe coopératif, acteur majeur de lagriculture et de lagroalimentaire du Grand Ouest de la France (Pays de la Loire, Poitou-Charentes et Bretagne), première zone agricole dEurope. Avec 26 000 adhérents et 10 600 salariés, le groupe a réalisé en 2006 un chiffre daffaires de 3,1 Md. Son siège social est situé à Ancenis en Loire Atlantique.

Les activités de Terrena sont organisées autour de 3 pôles:

  • Le Pôle Productions Animales et Grandes Cultures regroupe les productions bovins/ovins, lait, volailles, porcs, lapins, œufs, nutrition animale, grandes cultures et agrofourniture et compte 1 750 salariés ;
  • le Pôle Filières Végétales et Distributions Spécialisées réunit les activités semences, viticulture, horticulture, distribution spécialisée, équipement, machinisme et grand public (Gamm Vert) avec 1 350 salariés ;
  • le Pôle Agroalimentaire regroupe les produits laitiers et les filières de viandes bovines et porcines, la volaille, le lapin et la meunerie, son effectif est de plus de 7 000 salariés.

Terrena a développé de nombreuses marques dans chacune de ses activités et notamment des marques leaders telles que Paysan Breton, Douce France, Gastronome, Soviba, Festival.

Pour toute information complémentaire : www.terrena.fr

A propos dUnicopa

Unicopa est un groupe coopératif agroalimentaire breton qui réunit plus de 10 000 producteurs. Le groupe compte 4 100 salariés et a réalisé en 2006 un chiffre daffaires de 1,4 Md. Son siège social est situé à Morlaix (Finistère).

Unicopa est organisé en 4 secteurs dactivité – nutrition animale, produits laitiers, charcuteries salaisons et volailles – avec 7 coopératives sociétaires, dont 5 sont regroupées dans les unions de coopératives Eolys et Pigalys.

En plus de laccompagnement de la production laitière de la branche lait du groupe, Eolys est un acteur leader sur son territoire dans les domaines de lagrofourniture, de la collecte de céréales et des Libre-Services Agricoles (Gamm Vert). Elle a également une activité importante de production de légumes industriels, dexpédition de légumes frais « Prince de Bretagne » et de commercialisation de bovins.

Unicopa affirme une volonté stratégique de prises de positions fortes sur ses principaux marchés par une organisation en filière (lait, volaille et porc), lactivité nutrition animale étant à la base de ces trois filières. Cette stratégie implique selon les cas, des alliances avec dautres groupes : constitution de Nutréa mi-2005 avec Evialis, d’Entremont Alliance avec la CNP début 2006, ou des acquisitions Argoat Le Hir en charcuteries salaisons mi 2006, activité agrofournitures de la Sica de Saint Pol de Léon début 2007.

Cette structuration en filières fortes a pour objectifs une optimisation économique verticale et la valorisation auprès du client final dune production maîtrisée « du champ à lassiette », en direct ou avec des partenaires. A partir de lanalyse des besoins de ses clients et dune démarche dinnovation organisée, Unicopa vise à renforcer la valeur ajoutée de son offre.

Pour toute information complémentaire : www.unicopa.fr

Annexes

  • Projet de constitution d’une centrale dachat d’agrofourniture entre Unicopa et Terrena
  • Projet dacquisition des activités volailles fraîches et produits élaborés d’Unicopa par Gastronome (Groupe Terrena)

Projet de constitution

d’une centrale dachat d’agrofourniture

entre Unicopa et Terrena

Eolys, coopérative d’ Unicopa, et Terrena ont décidé de créer ensemble une centrale dachats et de référencement pour les produits dagrofourniture en productions végétales.

Son activité concernera les achats de :

  • fertilisants (engrais et amendements)
  • santé des plantes
  • semences (blé, colza, maïs, fourragères, )
  • les films, les plastiques, les ficelles

La finalité de ce projet, outre la massification des achats face à une forte concentration des fournisseurs de lagriculture, est de se doter dune réelle capacité dinnovation dans loffre aux agriculteurs.

Elle sera opérationnelle courant 2008 et son activité couvrira lensemble des départements des régions Bretagne, Pays de la Loire et Poitou-Charentes.

Le nouvel ensemble devrait réaliser dès 2008 un chiffre daffaires avec les agriculteurs de plus de 200 millions d, ce qui en fera lune des premières centrales dachat dagrofourniture du Grand Ouest de la France.

Cette centrale dachat sera ouverte à de nouveaux partenaires partageant la même vision du métier.

Fiche didentité agrofourniture :

Terrena

  • 26 000 agriculteurs adhérents sur les régions Pays de la Loire, Poitou-Charentes et Bretagne.
  • Un chiffre daffaires agrofournitures de 155 millions .

Unicopa (EOLYS) :

  • 10 000 agriculteurs adhérents sur la région Bretagne.
  • Un chiffre daffaires agrofournitures de 45 millions .

Projet dacquisition

des activités volailles fraîches et produits élaborés

d’Unicopa par Gastronome (Groupe Terrena)

Conscients de la nécessité de créer des groupes leaders dans leurs branches dactivité, capables doffrir des débouchés pérennes à leurs adhérents dans un contexte de concurrence internationale croissante, Unicopa et Terrena ont décidé de rapprocher leurs branches volailles respectives.

Gastronome, une stratégie de filière, qui a porté ses fruits

Située dans le Grand Ouest de la France, lun des premiers bassins de production de volaille en Europe, Gastronome, filiale de Terrena, commercialise tous les types de volailles (poulet, dinde, pintade, canard) et une large gamme de produits élaborés de volailles. Gastronome a réalisé en 2007 un chiffre daffaires de plus de 650 M, essentiellement en France.

Crée en 2000, Gastronome sest affirmé sur un marché français très concurrentiel après une restructuration débutée en 2003, en développant une large gamme de produits dans le domaine de la volaille et des produits élaborés de volailles et en répondant aux exigences de ses clients par linnovation produits et la qualité de services. Les efforts importants engagés ont permis à Gastronome de confirmer son redressement en redevenant bénéficiaire en 2007.

Gastronome sappuie sur des marques reconnues comme Douce France pour les produits frais, Gastronome pour les produits surgelés ainsi que Fermiers dAncenis et Volailles du Gers pour les volailles label rouge.

Projet dacquisition

Aux termes de laccord2 signé entre Terrena et Unicopa, Gastronome acquerra auprès dUnicopa les activités de SOCAVI (Languidic (56)- produits frais à destination de la GMS), de VATELIS (Saint Nicolas du Pélem (22) – viandes cuites sur mesure pour les IAA, la Restauration Commerciale et la GMS) ainsi que PROTEIS (Protéines de volaille pour les IAA) et BONNY (Saint Jean du Pin (30), lensemble représentant un volume total commercialisé de 58 000 tonnes.

Ce projet permettra au nouvel ensemble :

  • de bénéficier dune complémentarité des fonds de commerce en particulier sur les produits alimentaires intermédiaires,
  • de renforcer son outil industriel en produits élaborés,
  • daccéder à un bassin de production volaille breton performant et compétitif tout en confortant ses débouchés.

Gastronome renforcera ainsi sa position de n°2 sur le marché français.

2 Ces projets seront soumis aux autorités de la concurrence et aux instances représentatives du personnel concernées

Fiche didentité de Gastronome post acquisition

(Gastronome + activités reprises Branche volailles fraîches et produits élaborés Unicopa)

DÉNOMINATION   Gastronome
SITES INDUSTRIELS: 16

Ancenis (44), Le Bignon (44), St Hermine (85), Falleron (85), Nueil les Aubiers (79), Montcoutant (79), La Boissière-en-Gâtine (79), Luché-Pringé (72), Caurel (51), Pontonx-sur-lAdour (40), Condom (32), Saramont (32), Grane (26), Languidic (56), St Nicolas du Pelem (22), St-Jean du Pin (30).

VOLUMES COMMERCIALISÉS 210 000 tonnes
CHIFFRE DAFFAIRES PRÉVISIONNEL 2008 Supérieur à 800M
POSITIONNEMENT CONCURRENTIEL 3ème producteur volailler français

2ème en part de marché sur le marché français de la volaille

MARQUES Douce France, Gastronome, Fermiers dAncenis, Nature de France, St-Alous, Volailles du Gers, Duc de Bretagne, Fermiers de Bretagne, Cuisinez vrai.

 

 

 

 


Contact
Terrena
Christophe Couroussé
Tél. 02 40 98 91 60
E-mail : ccourousse@terrena.fr
ou
Unicopa
Hervé Le Roy
Tél. 02 98 62 30 30
E-mail : hleroy@unicopa.fr
ou
Keima Communication
Alix Heriard Dubreuil
Tél. 01 56 43 44 62
E-mail : alix.heriard@keima.fr

1...3031323334

croquefeuille |
Succès Marketing |
Entre Organisation et Equit... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 3D-Margot-Marina-Franck
| On s'amuse...
| cuisinebio