Accueil INNOVATION . Digital . Dirigeants: maîtriser le numérique pour devenir « maître du changement »

Dirigeants: maîtriser le numérique pour devenir « maître du changement »

22 min lues
0
72
Le fossé numérique continue de se creuser en raison de la pandémie, et les « maîtres du changement » définiront l’avenir, selon la Vision Technologique d’Accenture pour 2021
Le leadership est essentiel au moment où chaque entreprise devient une entreprise technologique
Extraterrestre, Bleu, Arrière Plan, Numériques, Espace
TORONTO et NEW YORK, le 25 févr. 2021 /CNW/ – Selon le rapport Vision Technologique 2021 d’Accenture, la technologie a servi de bouée de sauvetage pendant la pandémie mondiale – ouvrant la voie à de nouvelles façons de travailler et de faire des affaires, créant de nouvelles interactions et expériences, et améliorant la santé et la sécurité. La technologie a changé à jamais les attentes et les comportements et créé des conditions entièrement nouvelles dans tous les secteurs d’activité. Pendant que les entreprises passent de la réaction à la crise à la réinvention pour la suite des choses, les dirigeants les plus audacieux et les plus visionnaires – ceux qui utilisent la technologie pour maîtriser le changement – définiront l’avenir.
C’est ce que conclut le 21e rapport annuel d’Accenture (NYSE : ACN), qui prédit les principales tendances technologiques qui façonneront les entreprises et les industries au cours des trois prochaines années.
Le rapport, « Dirigeants recherchés : Maîtriser le changement face à un tournant », explique comment les grandes entreprises compriment une décennie de transformation numérique en une ou deux années. En comptant sur un noyau numérique solide pour s’adapter et innover à la vitesse de l’éclair, les leaders augmentent leurs revenus cinq fois plus vite que les retardataires aujourd’hui, contre seulement deux fois plus vite entre 2015 et 2018, selon l’étude d’Accenture. Il en résulte une vague d’entreprises qui s’efforcent de se réinventer et d’utiliser les innovations technologiques pour façonner les nouvelles réalités auxquelles elles sont confrontées.
« La pandémie mondiale a appuyé sur un bouton géant d’avance rapide vers l’avenir. Beaucoup d’entreprises se sont mises à utiliser la technologie de manière spectaculaire pour maintenir leurs activités et leurs communautés à un rythme qu’elles croyaient impossible auparavant, tandis que d’autres ont dû faire face à la dure réalité de leurs lacunes, ne disposant pas des bases numériques nécessaires pour réagir rapidement », a déclaré Paul Daugherty, directeur général du groupe Technologie et chef de la direction technologique chez Accenture. « Nous avons maintenant une occasion unique de transformer ce moment de vérité en matière de technologie en un moment de confiance – en adoptant la puissance d’un changement technologique exponentiel pour réimaginer et reconstruire complètement l’avenir des affaires et de l’expérience humaine. »
Jennifer Jackson, responsable de la technologie et du programme Avantage nuagique pour le Canada chez Accenture, a déclaré : « Au cours de l’année dernière, nous avons vu de nombreuses organisations canadiennes s’adapter à leurs nouvelles réalités à la vitesse de l’éclair. De plus en plus de dirigeants se rendent compte que chaque entreprise est une entreprise de technologie – quel que soit le secteur ou l’activité – et qu’ils se trouvent face à une énorme occasion d’utiliser la technologie pour réinventer l’avenir. »
Accenture a interrogé plus de 6 200 dirigeants d’entreprises et de sociétés technologiques dans 31 pays, pour le rapport Vision Technologique. De ce nombre, 92 % ont déclaré que leur entreprise innove avec une urgence et un devoir d’action cette année. De plus, 94 % des dirigeants canadiens conviennent que leur entreprise devra définir le marché de demain afin de pouvoir le conquérir, contre 91 % à travers le monde.
Pour façonner l’avenir, les entreprises devront devenir maîtresses du changement en se conformant à trois grands impératifs. Premièrement, le leadership exige un savoir-faire technologique. L’ère où il suffisait de suivre rapidement est révolue, car le changement est permanent. Les dirigeants de demain seront ceux qui mettront la technologie au premier plan de leur stratégie d’affaires. Deuxièmement, les dirigeants n’attendront pas une nouvelle normalité, ils réinventeront, construisant de nouvelles réalités en utilisant des mentalités et des modèles radicalement différents. Enfin, les dirigeants assumeront une plus grande responsabilité en tant que citoyens du monde, en concevant et en appliquant délibérément la technologie pour créer des effets positifs bien au-delà de l’entreprise afin de créer un monde plus durable et plus inclusif.
La Vision Technologique identifie cinq tendances clés que les entreprises devront aborder au cours des trois prochaines années si elles souhaitent accélérer et maîtriser le changement dans tous les secteurs de leurs activités :
  • Des bases plus solides : l’architecture d’un avenir meilleur - Une nouvelle ère de concurrence industrielle s’annonce – une ère où les entreprises rivalisent grâce à l’architecture de leurs systèmes informatiques. Mais pour construire et utiliser l’écosystème de données le plus compétitif, il faut penser la technologie différemment, ce qui rend les stratégies commerciales et technologiques indissociables. Quatre-vingt-onze pour cent des dirigeants canadiens estiment que la capacité de leur organisation à générer de la valeur commerciale sera de plus en plus fondée sur les limites et les possibilités de leur architecture technologique, contre 89 % à travers le monde.
  • Monde miroir : la puissance des jumeaux numériques imposants et intelligents - Les dirigeants mettent en place des jumeaux numériques intelligents pour créer des modèles vivants d’usines entières, de chaînes d’approvisionnement, de cycles de vie des produits, etc. La réunion de données et d’intelligence pour représenter le monde physique dans un espace numérique ouvrira de nouvelles possibilités d’exploitation, de collaboration et d’innovation. Soixante-six pour cent des cadres canadiens interrogés s’attendent à ce que l’investissement de leur entreprise dans les jumeaux numériques intelligents augmente au cours des trois prochaines années, contre 65 % à travers le monde.
  • Moi, Technologue : la démocratisation de la technologie – De puissantes capacités technologiques sont désormais à la disposition des gens dans toutes les fonctions de l’entreprise, ajoutant une couche de base aux stratégies d’innovation des organisations. Désormais, chaque employé peut être un innovateur, en optimisant son travail, en résolvant ses problèmes lui-même et en permettant à l’entreprise de s’adapter aux besoins nouveaux et changeants. Quatre-vingt-douze pour cent des dirigeants canadiens estiment que la démocratisation de la technologie devient essentielle dans leur capacité à stimuler l’innovation à tous les niveaux de leur entreprise, contre 88 % à travers le monde.
  • Partout et en tous lieux : votre environnement vous accompagne - De mémoire d’homme, le plus grand changement de personnel a permis aux entreprises de repousser les limites de leurs activités. Lorsque les gens peuvent « apporter leur propre environnement », ils ont la liberté de travailler de façon fluide, où qu’ils soient, par exemple à la maison, au bureau, à l’aéroport, dans les bureaux de partenaires ou d’ailleurs. Dans ce modèle, les dirigeants peuvent repenser l’objectif du travail à chaque endroit et se pencher sur la possibilité de réimaginer leur entreprise dans ce monde nouveau. Soixante-quatorze pour cent des dirigeants canadiens sont d’accord pour dire que les entreprises en tête de leur secteur vont commencer à passer d’une approche de la main-d’oeuvre « Apportez votre propre dispositif » à une approche « Apportez votre propre environnement », contre 81 % à travers le monde.
  • De l’individuel au collectif : s’orienter dans le chaos grâce à l’écosystème multilatéral – La demande de suivi des contacts, de paiements sans contact et de nouveaux moyens d’établir la confiance a mis en évidence ce qui avait été laissé de côté dans les écosystèmes existants des entreprises. Les systèmes multifournisseurs peuvent aider les entreprises à acquérir une plus grande résilience et adaptabilité, à trouver de nouvelles façons d’aborder le marché et à établir de nouvelles normes pour leurs industries. Quatre-vingt-neuf pour cent des cadres interrogés déclarent que les systèmes multifournisseurs permettront à leurs écosystèmes de forger une base plus robuste et adaptable afin de créer une nouvelle valeur avec les partenaires de leur entreprise, contre 90 % à travers le monde.
Il n’a jamais été aussi important de donner la priorité à l’innovation technologique pour faire face à un monde en mutation rapide. Prenons l’exemple du secteur de la restauration : 60 % des restaurants (page en anglais) répertoriés comme  » temporairement fermés  » sur Yelp en juillet avaient fermé leurs portes de façon définitive en septembre. Dans ce chaos, Starbucks est devenu un leader, utilisant la technologie pour développer sa clientèle et son réseau de vente au détail. En août, trois millions de nouveaux utilisateurs ont téléchargé son application, et les commandes par téléphone portable et les livraisons au volant ont représenté 90 % des ventes. Face à la forte demande, Starbucks a déployé un système intégré de gestion des billets pour regrouper les commandes de son application, d’Uber Eats et des clients du service au volant en un seul flux de travail pour les baristas. Starbucks a également lancé une nouvelle machine à expresso équipée de capteurs permettant de connaître la quantité de café versée et de prévoir la maintenance nécessaire. Il s’agit là d’une puissante illustration du fait que la technologie est au coeur de la réactivité, de la souplesse et de la réussite d’une entreprise face au changement.
Depuis 21 ans, Accenture examine systématiquement le paysage des entreprises afin d’identifier les nouvelles tendances technologiques qui risquent le plus de perturber les entreprises et les industries. Pour plus d’informations sur le rapport de cette année, visitez le site www.accenture.com/technologyvision ou suivez la conversation sur Twitter grâce au mot-clic #TechVision2021.
À propos de la méthodologie
Dans le cadre du rapport 2021, le processus de recherche a consisté à recueillir les commentaires du conseil consultatif externe sur la Vision Technologique. Celui-ci est formé d’un groupe comprenant plus de deux douzaines de personnes expérimentées des secteurs public et privé, d’universités, de sociétés de capital-risque et d’entreprises. De plus, l’équipe de Vision Technologique a mené des entrevues avec des sommités de la technologie et des experts de l’industrie, ainsi qu’avec près de 100 dirigeants d’entreprises d’Accenture. En parallèle, Accenture Research a mené une enquête mondiale en ligne auprès de 6 241 dirigeants d’entreprises et de responsables TI, dont 295 au Canada, afin de recueillir des informations concernant l’adoption des technologies émergentes. L’enquête a permis d’identifier les principaux problèmes et priorités en matière d’adoption et d’investissements technologiques. Les répondants étaient des cadres et des membres de la haute direction au sein d’entreprises de 31 pays et de 14 secteurs d’activité.
Copyright © 2021 Accenture. Tous droits réservés. Accenture et son logo sont des marques déposées d’Accenture.
SOURCE Accenture

pour visionner le rapport (28 pages) https://www.accenture.com/_acnmedia/PDF-146/Accenture-TechVision2021-Geo-Sum-Digital-LDM-French.pdf#zoom=40
Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits dans . Digital .

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Bretagne : le nouveau Groupe Celagri est opérationnel

Les Echos 14 avril 2009 Annabelle Pannetrat, Chargée de Veille économique, Chambre de Comm…