Accueil INNOVATION . AEI . Transitions écologiques : La Coopération agricole demande le soutien de l’État

Transitions écologiques : La Coopération agricole demande le soutien de l’État

4 min lues
0
71

La conférence de presse de La Coopération agricole donnée ce mercredi 16 décembre a été l’occasion de revenir sur l’année noire du secteur agroalimentaire, mais également d’appeler le gouvernement à soutenir les transitions écologiques du secteur. Le besoin est estimé à 9 milliards d’euros.

https://www.lebetteravier.fr/wp-content/uploads/2020/12/DominiqueChargE2-640x349.jpg

Dominique Chargé, le président de La Coopération agricole ©Coop de France

Lors de la conférence de presse donnée ce mercredi 16 décembre, La Coopération agricole a demandé un soutien plus massif de l’État pour les transitions écologiques. Chaque année, 1,45 milliard d’euros y sont investis, soit 8 % des investissements totaux du secteur coopératif. Mais La Coopération agricole estime que cet engagement financier n’est pas suffisant et doit être revu à la hausse. Le président de La Coopération agricole, Dominique Chargé, a estimé le besoin à 9 milliards d’euros, afin de répondre aux transitions environnementales, ainsi qu’au défi du changement climatique.

« Cet effort doit être collectif »

Six fois plus d’investissements qu’actuellement seraient donc nécessaires. « La source de financement ne peut être résumée exclusivement à la capacité d’investissement des entreprises et nécessite un véritable soutien des pouvoirs publics : cet effort doit être collectif » a déclaré Dominique Chargé. L’évolution des modèles économiques, le développement d’une agriculture plus respectueuse de l’environnement, la réduction de l’impact carbone, la préservation de la biodiversité ou encore l’amélioration du bien-être animal sont autant de défis que les coopératives agricoles devront relever, et ce, à long terme, estime-t-il.

Des inquiétudes à plus court terme

La Coopération agricole a également fait part de ses inquiétudes à plus court terme pour la filière de la restauration, du vin, mais aussi des produits festifs vendus en cette fin d’année. Concernant les négociations commerciales en cours, Dominique Chargé a regretté « un retour de la guerre des prix dans un contexte social très difficile ». « Il y a des demandes de baisse des prix des distributeurs de 2 à 4 %, alors qu’il est nécessaire de revaloriser les tarifs des produits agroalimentaires de 2 à 4 % compte-tenu de la hausse actuelle des cours des matières premières, en particulier des céréales », a-t-il insisté.

Anna Outy

article paru dans https://www.lebetteravier.fr/2020/12/17/transitions-ecologiques-la-cooperation-agricole-demande-le-soutien-de-letat/

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits dans . AEI .

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Établissements des IAA Graphique 1 : Répartition de l’emploi salarié dans les indust…