Archive pour 3 décembre, 2016

Agroalimentaire. Pourquoi les Toblerone ont rétréci au Royaume-Uni

Chérie, j’ai rétréci le chocolat. Le nouveau format des barres Toblerone vendues au Royaume-Uni est le dernier exemple de “rétréciflation” [“shrinkflation”] dans l’industrie chocolatière, un phénomène par lequel, à prix constant, la quantité de produit diminue.

Mondelez, géant de l’agroalimentaire américain propriétaire de la marque Toblerone, impute la réduction du nombre de triangles de ses barres, fabriquées en Suisse, à l’augmentation du prix des matières premières et des coûts de production. Le fort renchérissement des ingrédients “pose problème dans l’ensemble du secteur depuis un certain temps déjà”, affirme le groupe.

Toblerone n’est en effet pas la seule chocolaterie affectée par cette rétréciflation, due à l’augmentation du prix de l’ingrédient principal, le cacao. Ces dernières

Porte-toasts ou parking à vélo ?

“Peu de friandises se distinguent autant”, par leur forme et leur packaging, que le Toblerone, constate le Financial Times. “Alors pourquoi diable cette marque, qui appartient au groupe américain Mendelez, a-t-elle décidé d’altérer la perfection [de son produit] ?”
Pour réduire ses coûts, l’industriel a en effet réduit de 10 % le poids de ses barres chocolatées au Royaume-Uni. Mais au lieu de le faire uniformément, il a considérablement élargi l’espace entre les triangles. Lorsque le mardi 8 novembre, les Britanniques ont découvert le désastre, ils se sont déchaînés sur les réseaux sociaux. D’après eux, le Toblerone ne ressemble plus à rien, si ce n’est, peut-être, à un porte-toasts ou à un parking à vélo. “L’affaire est sérieuse puisque pendant plusieurs heures, la nouvelle s’est hissée en tête du site de la BBC, devant les élections américainesnote Le TempsMercredi matin, le hashtag #tobleronegate était toujours l’un des plus suivis sur Twitter.”
Comme ce changement ne concerne que le Royaume-Uni, certains y ont vu l’un des premiers effets du Brexit. Ce qu’a démenti Mendelez, qui invoque plutôt la hausse du franc suisse, depuis 2015, explique le Financial Times. Depuis sa création en 1908 par Jean Tobler, cette friandise est en effet fabriquée à Berne.

Le groupe agroalimentaire italien Ferrero veut croquer les biscuits Delacre

Le groupe italien Ferrero aimerait acquérir les biscuits Delacre.
Le groupe italien Ferrero aimerait acquérir les biscuits Delacre.

afp.com/GIUSEPPE CACACE

Ferrero, connu pour son célèbre Nutella, a fait une offre pour acquérir les biscuits Delacre. Selon certaines sources, l’objectif est de boucler cette acquisition d’ici la fin de l’année.

Le groupe italien agroalimentaire Ferrero a fait une offre pour acquérir les biscuits Delacre, a indiqué un porte-parole du groupe ce samedi, confirmant des informations de presse. Delacre, qui fête cette année ses 125 ans d’existence, possède notamment une usine à Nieppe, dans le nord de la France.

« Il y a bien eu une offre, la procédure est en cours », a indiqué un porte-parole de Ferrero France, qui n’était pas en mesure de donner une échéance précise pour le bouclage de cette opération. Selon Reuters, le groupe aurait en réalité l’intention de clore cette acquisition d’ici la mi-décembre, l’offre ayant été présentée fin juillet.

Conquérir le marché nord-américain

Le fabricant des Ferrero Rocher, des oeufs Kinder et de la pâte à tartiner Nutella mettrait ainsi la main sur les Cigarettes russes, Délichoc et autres Sprits. En achetant Delacre – qui fait partie du groupe United Biscuits, racheté fin 2014 par le conglomérat turc Yildiz – le groupe pourrait croquer aussi une plus grande part du marché nord-américain, et ce juste avant Noël, souligne Les Echos.

Ce serait aussi l’occasion pour le groupe de se positionner sur les produits haut-de-gamme et réduire sa dépendance aux produits à base de chocolat, parmi lesquels le célèbre Nutella, composé en partie de cacao.

Plus globalement, l’épisode témoigne de l’agitation qui règne actuellement dans le secteur du biscuiterie. Ces dernières semaines, des rumeurs bruissaient de l’intention de la maison mère de Delacre de mettre en vente la biscuiterie nantaise et ses fameux Choco BN.

Par LEXPRESS.fr avec AFP , publié le 26/11/2016 à 18:36 , mis à jour à 18:39

croquefeuille |
Succès Marketing |
Entre Organisation et Equit... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 3D-Margot-Marina-Franck
| On s'amuse...
| cuisinebio