Demain, on imprimera peut-être nos batteries !

Une start-up américaine travaille sur des batteries imprimables, flexibles et rechargeables, à base de zinc. Une technologie qui pourrait bien révolutionner le design et la taille des produits wearable.
Demain, on imprimera peut-être nos batteries ! dans INNOVATION dot
dot dans technologie
200.887320
dot
Nous ne sommes pas un fabricant de batteries comme les autres ». Le ton pourrait paraître présomptueux mais les responsables de la start-up Imprint Energy sont juste conscients de la valeur de leur entreprise. Car ils sont peut-être à la veille de bouleverser le marché du wearable grâce à la mise au point d’une technologie disruptive : le ZincPoly.
Tout a commencé en 2010, lorsque la chercheuse Christine Ho crée une société pour exploiter ses recherches sur des batteries microscopiques à Berkeley. Car elle a une idée de génie : déposer une plaque de zinc au sein de l’accumulateur, au lieu du lithium-ion majoritairement employé encore aujourd’hui pour alimenter les appareils portables et les véhicules électriques. Deux ans plus tard, Imprint Energy dépose un premier brevet.

Contrairement au lithium, le zinc est stable, non-toxique et non-volatile. Pas besoin de le placer dans une gaine protectrice rectangulaire donc. Ce qui permet de produire des batteries aussi fines et petites qu’un timbre-poste. Du coup, il devient possible de les fabriquer à partir d’une imprimante industrielle ordinaire. Une véritable révolution pour les designers qui pourront imaginer des produits wearable peu onéreux et avec moins de contraintes au niveau des formes.

887252

© Imprint Energy
dot
Restait à surmonter un gros obstacle : la densité d’énergie du zinc est plus faible que celle du lithium. Christine Ho a résolu le problème en mettant au point une membrane électrolyte polymère solide qui rend les batteries rechargeables. Et comme ce n’est pas toxique, on peut imaginer les placer directement… sur la peau et même carrément à l’intérieur du corps humain. Imprint Energy serait ainsi en discussions avec l’armée américaine pour concevoir des batteries avec des capteurs surveillant ainsi la santé des soldats !
Imprint Energy a levé 6 millions de dollars au mois de juin dernier auprès de Phoenix Venture Partners et d’AME Cloud Ventures, le fond de placement du cocréateur de Yahoo Jerry Yang. De quoi finaliser le développement et préparer le lancement commercial du produit.
Source :
MIT Review
source: 01.ne tà http://www.01net.com/editorial/624300/demain-on-imprimera-peut-etre-nos-batteries/
 


Autres articles

Répondre

croquefeuille |
Succès Marketing |
Entre Organisation et Equit... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 3D-Margot-Marina-Franck
| On s'amuse...
| cuisinebio