Carrefour inaugure son premier magasin virtuel à Lyon

Après Tesco et après Delhaize, peut-être, mais bel et bien le premier en France. Carrefour se lance à son tour en inaugurant, ce mardi 2 octobre à Lyon, en gare de Part-Dieu, son premier magasin virtuel.

Carrefour virtuel Lyon_4

Virtuel et éphémère en réalité car ce cube de 3 mètres de côté sera démonté dès le 18 octobre, tandis qu’un second trônera lui en gare du Nord, à Paris, entre le 10 et le 31 octobre.

Aucun autre test n’est prévu en dehors de ces deux-là, mais il s’agit bien, pour Carrefour, de « tâter le terrain ».
« Le drive prend de l’ampleur, explique Bruno Lebon, directeur e-commerce alimentaire de Carrefour France. Nous disposons de 160 drives aujourd’hui, nous en aurons 200 à la fin de l’année. La livraison à domicile, via Ooshop, est également importante chez nous. Le e-commerce alimentaire est une réalité, avec déjà plus de 600.000 clients sur nos sites Carrefour Drive et Ooshop.  Il est donc de notre devoir de sans cesse chercher à améliorer ce service, pour nos clients ».

Le petit plus, alors, offert par ce « cube »?

Celui de proposer, en complément des systèmes de commandes en ligne via les portails Internet, l’attrait et la simplicité des achats sur mobiles. « De quoi répondre aux attentes d’une consommation nomade », se félicite Bruno Lebon.
Une appli à télécharger - Mes Courses Carrefour en l’occurrence – quelques réglages à faire pour choisir son magasin de rattachement et son mode d’achats (livraison à domicile ou retrait au drive), et il n’y a plus qu’à scanner le GenCod du produit voulu. Aussi simple que cela. Le produit s’ajoute à la liste d’achats, qu’il suffit de valider pour terminer sa commande.

300 références
300 références, choisies parmi les meilleures rotations de Carrefour (25% de MDD dans le lot) sont présentées sur ce cube. Un petit échantillon seulement, donc, du catalogue en ligne de Carrefour, fort de 8.000 à 10.000 références en fonction des configurations.
On comprend ainsi aisément qu’il s’agit ici avant tout d’une opération de communication pour Carrefour. Avec, à la clé, un double intérêt : D’abord celui de promouvoir son appli. Celle-ci, lancée il y a deux ans pour Ooshop, mais qui a réellement pris son envol l’année dernière à l’occasion d’une refonte globale, a été téléchargée 200.000 fois. Sa notoriété devrait logiquement monter maintenant en flèche.

Pour information, Delhaize, dans les semaines suivant le lancement de ses Cubes, en avril dernier, avait vu le nombre de téléchargements bondir de plus de 22%. Certes, la Belgique est un plus petit petit, permettant plus vite d’obtenir des répercussions médiatiques nationales à une expérimentation comme celle-là, mais cela donne une idée du potentiel.

Profiter de l’engouement sur les tablettes
Autre intérêt, plus stratégique encore peut-être: celui de prendre pied sur un territoire encore tout nouveau, mais qui ne demande qu’à grandir.  J’ai nommé, les achats sur mobiles et tablettes. Un marché d’avenir évident. Selon GfK, il s’est vendu 12 millions de smartphones en France en 2011, et il s’en écoulera sans doute 20 millions en 2015. Quant aux tablettes, encore plus intéressantes pour faciliter l’acte d’achat, c’est une multiplication des ventes par cinq qui est attendue: 7 millions en 2015, contre 1,5 million l’année dernière.
Ces ventes sur mobiles sont d’ailleurs déjà une réalité chez Carrefour: « 4% à 5% des commandes sur Ooshop sont aujourd’hui déjà faites via des smartphones ou des tablettes », révèle Bruno Lebon. Le commerce de demain sera mobile, on vous dit.

source: LSA à: http://www.lsa-conso.fr/carrefour-inaugure-son-premier-magasin-virtuel-a-lyon,133175

 


Autres articles

Répondre

croquefeuille |
Succès Marketing |
Entre Organisation et Equit... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 3D-Margot-Marina-Franck
| On s'amuse...
| cuisinebio