Even s’affirme « toujours plus solide »

5 min lues
1

Le Groupe Even a réalisé des ventes de près de 2 milliards d’euros (+11 %) en 2011, dont 58 % dans le lait. Le groupe, qui se dit « toujours plus solide malgré la crise », ne cache cependant pas les difficultés de ses activités dans la dinde (Le Clézio et TDI).

Le Groupe Even (filiale de la Coopérative Even) a réalisé un chiffre d’affaires de 1,958 milliard d’euros en 2011, en hausse de 11 %, annonce un communiqué diffusé lundi. Les ventes se répartissent entre l’activité laitière (58 %), la distribution (26 %), l’amont agricole (15 %) et les autres filiales (1 %).

L’effectif du Groupe Even atteint 5.140 salariés, contre 4.920 en 2010 et 4.800 en 2009.

La Coopérative a réalisé, en 2011, une collecte « record » de 351 millions de litres de lait (+6,4 %), «  encouragée par la bonne tenue des cours des produits laitiers et rendue possible par les attributions complémentaires de quotas. L’augmentation du prix de base, associée aux efforts de qualité réalisés et au retour sur résultat du Groupe, a permis aux producteurs Even de percevoir en moyenne 342,70 €/1.000 litres. »

Tendances 2012

Selon Even, « le marché mondial des produits laitiers est confronté à une envolée générale de la production laitière dans le monde (+4 % depuis le début de 2012). Elle est actuellement supérieure aux capacités de croissance de la consommation (2,5 % par an). Ce déséquilibre momentané entre l’offre et la demande rend les marchés incertains depuis le début de l’année. La production pourrait néanmoins être freinée, à court terme, par la période creuse en Océanie et, à moyen terme, par des prix moins attractifs pour les producteurs (1). Les efforts de Laïta pour réduire son exposition à la volatilité des marchés devraient permettre de limiter l’incidence de cette dégradation de la conjoncture. »

En volaille de chair, la situation est jugée « préoccupante chez Le Clézio et TDI, dans un contexte de crise structurelle de la filière européenne de la dinde. Ces filiales spécialisées dans l’abattage et la découpe de dindes rencontrent, depuis le printemps de 2012, de graves difficultés liées à une perte significative de volumes d’abattage, faisant suite à l’arrêt des livraisons de dindes par un de ses principaux fournisseurs. Even a sollicité, auprès du tribunal de commerce de Saint-Brieuc, le placement de Le Clézio et TDI sous sauvegarde. Cette procédure a été engagée dans l’espoir de trouver des solutions pérennes pour préserver l’activité et les emplois », précise Even dans son communiqué.

_____

Publié le mardi 26 juin 2012 – 17h50 par La France Agricole à http://www.lafranceagricole.fr/actualite-agricole/cooperation-laitiere-even-s-affirme-toujours-plus-solide-59114.html

(1) Source : Atla.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par pepite
Charger d'autres écrits dans . Achats fusions réorganisations .

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Le « jambon-beurre » ne connaît pas la crise

Il est la vedette incontestable de la vente à emporter. Celui qui, depuis des années, remp…