Archive pour 19 mai, 2012

Starbucks à la conquête des supermarchés

Par Keren LentschnerPublié le 18/05/2012 à 18:08

Aujourd'hui disponibles qu'à Paris, les Frappuccinos sont vendus dans les rayons frais des supermarchés.
Aujourd’hui disponibles qu’à Paris, les Frappuccinos sont vendus dans les rayons frais des supermarchés.

La marque veut se rendre incontournable en France avec un café prêt-à-boire en bouteille.

Starbucks à la conquête des supermarchés dans ACTEURS coeur-Huit ans après son arrivée dans l’Hexagone, Starbucks ne se contente plus de servir à boire dans ses salons de café. La chaîne américaine lance des cafés «prêt-à-boire» vendus en bouteille dans les supermarchés. Pas question pour l’enseigne de faire de l’ombre au café au lait bu au zinc. Avec ses Frappuccinos, elle espère imposer une «façon différente de consommer le café» à destination des jeunes de 15 à 35 ans. Une revanche pour l’américain qui a dû renoncer à vendre ses sachets de café en grande distribution après un désaccord avec Kraft.

Pour le moment, ses boissons lactées à base de café – vendues au rayon frais aux goûts café, moka et vanille – ne sont disponibles qu’à Paris. D’ici à la fin de l’année, la distribution devrait être nationale avec environ 900 points de vente. Les Frappuccinos existent déjà en Amérique du Nord, en Scandinavie (Norvège, Finlande), au Mexique ainsi qu’en Asie (Hongkong, Corée du Sud, Chine) où ce mode de consommation nomade du café est déjà ancré dans les mœurs, surtout en canettes. Ce marché, qui pèse 17 milliards de dollars dans le monde, a crû de 5 % en cinq ans. En France et en Allemagne, où les Frappuccinos viennent d’être lancés, Starbucks fait un pari osé. «Ce marché est encore quasi inexistant en France mais le nomadisme de la consommation est de plus en plus important, commente Olivier de Mendez, directeur marketing de Starbucks France. Il y avait un terreau fertile entre la clientèle que l’on souhaitait séduire et la notoriété de la marque qui commence à s’installer dans le pays.»

Dans les gares et les aéroports

Allié à PepsiCo aux États-Unis, Starbucks a choisi le français Solinest pour distribuer Frappuccinos dans l’Hexagone. Quant à la production, elle est danoise. Le groupe a fait appel à un poids lourd du lait, la coopérative Arla.

Starbucks n’est pas le premier venu sur ce marché dans l’Hexagone. Coca-Cola, qui est associé avec Illy depuis 2007, a lancé l’an passé ses canettes de café Illyissimo (voir nos éditions du 17 octobre 2011). Vendues légèrement plus chères (2,20-3 euros), elles sont aujourd’hui disponibles dans 400 points de vente. Les deux marques se côtoient au rayon frais et aimeraient s’imposer au rayon snacking, où les places sont chères.

Avec Frappuccinos, Starbucks souhaite rendre sa marque incontournable dans l’Hexagone. «Les Frappuccinos en bouteille permettront de consommer Starbucks à tous les moments de la journée et quel que soit l’endroit où l’on se trouve, y compris lorsqu’il n’y a pas de salon de café à proximité», ajoute Olivier de Mendez. Starbucks, qui possède une soixantaine de cafés en France, ne craint pas de cannibalisation avec les boissons vendues dans son réseau. Au contraire. À terme, ses Frappuccinos pourraient être disponibles dans certaines villes avant même l’arrivée de salons de café.

Ce lancement est une nouvelle étape dans la stratégie de conquête mise en place par Howard Schultz, le PDG de Starbucks, qui a repris les rênes en 2008. Il entend suivre les consommateurs «dans les gares, les aéroports, les restaurants, les trains et les hôtels», confiait-il récemment au Figaro, envisageant même de «tester des machines automatiques qui serviront nos cafés dans la rue». En France, après deux salons de café ouverts en mars gare Saint-Lazare, deux autres devraient suivre dans les aéroports d’Orly Sud et de Marseille d’ici à la fin de l’année. Starbucks s’ouvre également à l’hôtellerie. En France, il teste avec Accor une implantation dans un hôtel Novotel parisien. Parallèlement, le groupe – qui entend bien s’installer au domicile de ses consommateurs – a annoncé le lancement en Amérique du Nord d’une cafetière et de capsules d’expresso, empiétant ainsi sur les plates-bandes de Nespresso.

Article publié dans: http://www.lefigaro.fr/societes/2012/05/18/20005-20120518ARTFIG00573-starbucks-a-la-conquete-des-supermarches.php

LIRE AUSSI:

» Starbucks va lancer une chaîne de bars à jus de fruits

» Boire du café chaque jour est bon pour la santé

croquefeuille |
Succès Marketing |
Entre Organisation et Equit... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 3D-Margot-Marina-Franck
| On s'amuse...
| cuisinebio