Archive pour 10 mai, 2012

Œufs : l’industrie des ovoproduits tangue

Les mises aux normes bien-être ont déstabilisé la filière. Depuis le début de l’année, le prix de l’œuf coquille a doublé à l’entrée des casseries.

Plus de place pour les dans les élevages, c’est aussi une production moins élevée. Pour quelques mois encore, le marché de l’œuf va rester perturbé.
Photo : Reuters.

Œufs : l’industrie des ovoproduits tangue dans ... marches financiers mdf57663

Le syndicat national des industriels et professionnels de l’œuf a fait part, mercredi 9 mai, des difficultés économiques que rencontre la filière de transformation, étranglée par le prix élevé de l’œuf coquille et l’impossibilité de répercuter la hausse auprès de ses clients, les fabricants de plats cuisinés, biscuits, glaces, etc.

Depuis le début de l’année, le prix de l’œuf coquille a doublé à l’entrée des casseries françaises, passant de 2011 à 2012 (16 premières semaines) de 72 centimes à 1,42 € pour 100 œufs (source ITAVI). En cause, la mise aux normes bien-être dans les élevages entrée en vigueur le 1er janvier dernier qui a fortement réduit les mises en place. Cette situation de marché est partout la même en Europe.

Selon le SNIPO, le numéro 1 espagnol a été liquidé et deux entreprises allemandes placées en redressement judiciaire. Le numéro 5 français, le Morbihannais Atlantic Ovo (Kernascléden), spécialisé dans la fabrication d’œufs liquides frais (35 salariés, 12 millions € de chiffre d’affaires) a, le 13 avril, été placé à son tour en redressement judiciaire avec période d’observation de six mois.
Pour le PDG fondateur, Alain Le Pimpec, le retournement du marché a été radical. « Nous vendons le kilo d’œuf liquide frais 1,80 € contre 95 centimes en 2011 », dit-il. Du coup, les industriels « ont réduit de 15 % leurs achats depuis le début de l’année ». Comment la fièvre du marché peut-elle retomber ? Par le retour en production des poulaillers en chantier de mises aux normes. « Mais je ne vois pas le marché se rétablir avant la fin de l’année », poursuit Alain Le Pimpec.

Franck JOURDAIN.

source: Ouest France à http://www.entreprises.ouest-france.fr/article/oeufs-industrie-ovoproduits-tangue-09-05-2012-54544

croquefeuille |
Succès Marketing |
Entre Organisation et Equit... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 3D-Margot-Marina-Franck
| On s'amuse...
| cuisinebio