Archive pour 13 mars, 2012

Les prix repartent à la hausse en février

L’inflation a rebondi de 0,4% le mois dernier après avoir baissé en janvier. La faute aux prix de l’énergie, ceux des produits frais et des services.

Les prix repartent à la hausse en février dans -climat economique 46220_carrefour-magasin-caddie

Reuters/ eric Gaillard – L’Expansion.com avec AFP – publié le 13/03/2012 à 10:34
Les prix à la consommation avaient baissé de 0,4% en janvier en France, ils rebondissent de 0,4% en février. Ce qui donne un taux d’inflation sur un an de 2,3%, a annoncé mardi l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee). L’indicateur d’inflation sous-jacente, c’est-à-dire hors prix volatils (produits pétroliers, produits frais…) et prix administrés (électricité, gaz, tabac…), s’est toutefois affiché stable, à 1,4% sur un an.

De fait, l’origine du rebond de février se trouve en partie dans ces produits volatils. La poursuite du renchérissement des prix de l’énergie s’est ainsi traduite par une hausse de 1% le mois dernier (7,8% sur un an), dans le sillage de la hausse des prix du pétrole brut. Ce renchérissement a affecté les prix des carburants (1,3% en février; 8,5% sur un an) et ceux des combustibles liquides (4,1%; 16,1%).

Les produits frais enregistrent également une hausse inégalement élevée (3,0% contre 1,3% en février 2011; +0,2 % sur un an). Ces augmentations ont concerné tout particulièrement les légumes (+8,7%). Les températures particulièrement basses ont en effet affecté la production et l’acheminement des produits.

Hors produits frais, les prix de l’alimentation se s’accroissent que légèrement (0,2%; 4,4% sur un an). Le prix des alcools a continué de croître (1,9%; 5,8% sur un an) et la taxation des sodas a affecté les prix des boissons gazeuses, jus et sirops (0,9%; 8,5% sur un an).Au final, les prix de l’alimentation progressent en février de 0,6% et de 3,8% sur un an.

Les prix des services sont également victimes de hausses saisonnières. Soit au total une progression de 0,5% le mois dernier (1,6% sur un an). Avec les congés scolaires d’hiver, l’hébergement de vacances a bondi de 30,8% (5% sur un an), tandis que les voyages touristiques tout compris s’appréciaient de 9,8% (0,8%). Les assurances automobiles ont également augmenté de 2,6% (2,8% sur un an), les péages et parkings de 1,8% (2,5%), l’assainissement de l’eau de 0,8% (5,8%), sa distribution de 0,4% (2,8% sur un an) et les maisons de retraite de 0,3% (2,7%).

Les prix des produits manufacturés sont restés en revanche quasiment stables (+0,1%; +0,7% sur un an). Hors tabac, l’indice des prix à la consommation a augmenté de la même manière de 0,4% en février (+2,2% sur un an) et, corrigé des variations saisonnières, il a progressé de 0,1% (+2,3% sur un an).

Ce qui baisseA contrario, des baisses de prix ont été observées sur les « autres services culturels » (-2,9%; -2,5% sur un an) et sur les prix des télécoms (-1,3%; -7,6 % sur un an).

Parmi les produits manufacturés, l’habillement et les chaussures ont été stables (+1,7% sur un an). La literie a progressé de 3,1% (7,7% sur un an), la parfumerie et les produits de beauté de 0,6% (2,0%) et l’horlogerie, bijouterie et joaillerie de 1,7% (12,1%).

Des promotions ont été à l’origine de la baisse des prix des automobiles neuves (-1,4%; +0,8% sur un an). Quant aux prix des produits pharmaceutiques, ils ont diminué de nouveau (-0,7%; -1,7%) tout comme ceux des équipements photo et cinéma (-1,1%; -13,9% sur un an) et audio-visuels (-0,5%; -13,1% sur un an).

L’Expansion.com avec AFP – publié le 13/03/2012 à 10:34 à http://lexpansion.lexpress.fr/economie/les-prix-repartent-a-la-hausse-en-fevrier_287201.html?xtor=EPR-237-[XPN_11h]-20120313–1385607@201161185-20120313120726

Stratégie export : Labeyrie Fine Foods vise l’Europe

Le groupe agroalimentaire Labeyrie, récemment rebaptisé Labeyrie Fine Foods, connu pour son foie gras et son saumon fumé (qui représente 40 % de son chiffre d’affaires), part à l’offensive pour s’imposer sur les marchés étrangers en visant plus particulièrement l’Europe, plus facile à gérer que l’Amérique du Sud ou l’Asie.

L’année dernière, l’entreprise a réalisé un chiffre d’affaires de 708 millions d’euros, soit une multiplication par trois depuis 2005. 60 % des ventes sont réalisées en France, 25 % en Grande-Bretagne et 15 % dans d’autres pays, notamment limitrophes de la France : le Benelux, la Suisse et l’Italie. Pour continuer sur cette vague de croissance de 5 à 10 % par an, l’ambition du groupe pour les années à venir est d’être encore plus européen.

« Nous démarchons actuellement d‘autres pays tels que l’Autriche, l’Espagne et l’Allemagne où il y a un fort potentiel pour nos marques », expliquait Xavier Govare, directeur général du groupe lors d’une conférence de presse début mars à Paris. Hors Europe, la marque s’intéresse à l’Amérique du Sud et à l’Asie, notamment Hong Kong et la Chine. « Mais cela se révèle très coûteux en transport et difficile à gérer pour ce genre de produits frais », précise le directeur. Aussi la marque préfère-t-elle se concentrer sur le continent européen.

(suite…)

croquefeuille |
Succès Marketing |
Entre Organisation et Equit... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 3D-Margot-Marina-Franck
| On s'amuse...
| cuisinebio