À Baud, Bretagne lapins innove en lançant une nouvelle gamme

1 min lues
1

Une centaine de salariés s’activent dans les locaux couverts de 4 000 m2. Ici, l’atelier de découpe.

Une centaine de salariés s’activent dans les locaux couverts de 4 000 m2. Ici, l’atelier de découpe.Bretagne lapins occupe aujourd’hui le 4e rang national, pour l’abattage de lapins, et le 1er rang en Bretagne. Dans son abattoir ultramoderne, qui s’étend sur 4 000 m2 couverts zone de Kermarrec, plus de 70 000 bêtes sont abattues chaque semaine.

Malgré son succès, la société ne peut échapper, comme ses principaux concurrents, à la lente érosion de la consommation de viande de lapin.

Pour faire face, elle a entamé une petite révolution, en se lançant dans un segment novateur : les découpes cuites (épaule, rôti râble désossé), à réchauffer en quelques minutes au micro-ondes.

S’y ajoutent des panés (nuggets entre autres), et des escalopes de lapin crues et marinées, à la moutarde et aux champignons. L’objectif : séduire une nouvelle clientèle.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par pepite
Charger d'autres écrits dans . ACTEURS .

Laisser un commentaire

Consulter aussi

A Lille, antispécistes et charcutiers à couteaux tirés

☰ Le 15 mai, les gérants de cette boucherie haut de gamme du Vieux-Lille ont découvert leu…