Intermarché investit dans ses usines agroalimentaires

5 min lues
1

Les sites de l’agroalimentaire appartenant au distributeur continuent de multiplier les investissements, de nouveaux programmes sont en cours chez Ranou, Capitaine Cook et à la SVA Jean Rozé.

C’est une activité un peu moins connue du groupe : Intermarché possède 60 usines, principalement de l’agroalimentaire, dont la moitié sont implantées dans l’ouest de la France. Elles permettent de répondre aux besoins des enseignes du groupe qui s’approvisionnent en priorité auprès d’elles. Elles ont aussi une existence propre, d’autant qu’Intermarché s’est fixé comme objectif que 30 % de leurs activités (3,2 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2011) soient réalisés hors du périmètre du distributeur d’ici à 2015.

Pour soutenir ces objectifs ambitieux, plusieurs sites se lancent donc dans une vaste politique d’investissements. A Ergué-Gabéric près de Quimper, la Société Charcutière de l’Odet, plus connue sous sa marque Ranou, entame un programme de 8 millions d’euros de travaux afin d’augmenter les capacités de ses lignes dédiées à la fabrication de saucisses. La direction générale de l’entreprise (580 salariés) table sur le doublement de ses volumes. Ces travaux font suite à une précédente enveloppe de 20 millions d’euros qui avait permis d’intensifier les cadences du secteur des jambons qui représente la moitié des activités de la Société Charcutière de l’Odet de 175 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2011, en croissance de 4 %.

Création d’une dizaine d’emplois

Toujours dans le département du Finistère, l’une des deux usines de Capitaine Cook a prévu la création d’un nouvel ensemble de 2 500 m 2 couverts afin d’étoffer ses gammes fabriquées à base de produits de la mer transformés. Le montant des travaux avoisinera 5 millions d’euros. Une dizaine d’emplois seront créés. Toujours dans la filière mer, mais cette fois à Lorient dans le Morbihan, l’usine Capitaine Houat de filetage de poissons, récemment partie en fumée à la suite d’un incendie, sera également reconstruite.

A Vitré, près de Rennes, Intermarché concentre les moyens de la SVA Jean Rozé (3.440 salariés) spécialisée dans l’abattage et la transformation de gros bovins et de porcs. Des travaux d’un montant de 22 millions d’euros sont en cours pour moderniser la plate-forme de préparation des commandes qui sera automatisée. L’atelier de découpe est également en chantier alors que Gatine Viandes (La Guerche-de-Bretagne) sort d’un programme de 18 millions d’euros d’investissements. S’ajoutent à cette longue liste des opérations de croissance externe comme celle de l’été dernier conclue à Plumelin (Morbihan) où Intermarché a repris à Duc un atelier d’une quarantaine de personnes dédié aux produits de snacking à base de volailles.

STANISLAS DU GUERNY, Les Echos
CORRESPONDANT À RENNES

source: Les Echos à http://www.lesechos.fr/economie-politique/regions/bretagne/0201788386962-intermarche-investit-dans-ses-usines-agroalimentaires-264898.php

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par pepite
Charger d'autres écrits dans . ACTEURS .

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Légumes. Bonduelle lorgne sur la Cecab … en Russie

Le groupe Bonduelle lorgne sur le groupe coopératif agricole breton Cecab… en Russie…