Chalon-sur-Saône : Alimentaire et militaire

4 min lues
1

Philippe Dereims, directeur technique d’Hydroprocess, teste la star de sa société. Photo L.J.

Philippe Dereims, directeur technique d’Hydroprocess, teste la star de sa société. Photo L.J.

En mettant au point une machine unique de découpe alimentaire par jet d’eau, Hydroprocess décroche de nombreuses commandes.

 

C’est un nouveau succès qui se dessine sur le Campus industriel. Philippe et Michèle Dereims ont concocté une machine révolutionnaire, la chef cut. Destinée à l’alimentaire, cette machine qui découpe par jet d’eau haute pression se vend comme des petits pains. « Nous en avons vendues 11 depuis le début de l’année » jubile le chef d’entreprise. Deux pâtissiers classés relais dessert ou encore le célèbre chocolatier Gilotte, à Dijon, ont été conquis par la machine de même que Kraft food (Lu, Milka, carte noire,…) en Slovaquie ou encore Sodebo, fromageries bel… Le gros avantage de cette machine est de pouvoir découper grâce à un jet d’eau très haute pression, des produits alimentaires par plaques, et non plus à l’unité. Une révolution synonyme de gain de temps et de productivité pour les professionnels. Finies par exemple les corvées de découpe du nougat à la main.

Alimentaire et militaire

Un succès qui vient confirmer la bonne idée de l’entreprise, celle de se tourner vers l’hyperspécialisation. « On se met dans des marchés de niche là où personne ne va. »

Dans d’autres domaines, mais toujours avec la découpe par eau haute pression, Hydroprocess est le seul français spécialisé en neutralisation d’engins explosifs ou encore dans la découpe des fibres composites pour les satellites et missiles militaires.

Une incroyable technicité qui encourage l’entreprise à viser les 2 millions d’euros de chiffre d’affaires avec ses sept salariés en misant sur l’exportation (grâce au succès de chef cut) et en développant une nouvelle solution de neutralisation d’engins explosifs, là aussi, unique en son genre… et intéressant l’armée.

Pas mal pour une entreprise née d’une reprise en 2006.

source: le journal se saone et loire, le 10/10/2011 à 05:00 par Lionel Janin Vu 26 fois

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par pepite
Charger d'autres écrits dans . ACTEURS .

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Le chinois Bright Food croque les céréales Weetabix

Célèbre pour ses céréales de petit-déjeuner, le Britannique Weetabix conserverait le contr…