HP trace sa route dans les imprimantes connectées

Si certaines divisions de HP sont en pleine ébullition, l’activité impression (IPG) a affiché sa bonne santé lors d’une conférence européenne à Dublin.

Après une semaine agitée, HP revient sereinement à ses fondamentaux avec les annonces de ses différentes divisions. Vyosmesh Joshi, vice-président exécutif en charge de l’activité Imaging and Printing Group (IPG), a assuré en personne à Dublin la présentation des dernières offres du groupe californien. L’occasion de revenir sur la bonne santé d’une division souvent présentée comme la poule aux oeufs d’or du groupe. En 2001, cette branche réalisait un chiffre d’affaires de 19 millions de dollars au niveau monde (essentiellement les Etats-Unis), aujourd’hui Vyosmesh Joshi (ou VJ comme il aime à se présenter) annonce un revenu de 26 milliards de dollars. Un peu moins que l’activité PSG (40 milliards de dollars environ) condamnée à la scission mais beaucoup plus profitable. En 10 ans, les profits d’IPG ont doublé.

Pour revenir aux annonces IPG, VJ déclare très sûr de lui que « la stratégie ne va pas changer. Nos employés, nos technologies et notre habilité ne vont pas changer. Le business est fort et le marché en croissance. Nous avons une vision pour dix ans. Les opportunités sont sans limites ». Fort de ses 14 714 brevets, la division IPG semble avancer sur une route bien tracée : l’impression dans un monde connecté. Ici aussi le déclin de l’activité PC est relativisé par la multiplication des terminaux.

Pour s’adapter, les imprimantes vont presque toutes devenir connectées. Des mises à jour des micro-codes sont progressivement proposées par HP pour ajouter de fonctionnalités à certains vieux modèles dotés d’une interface réseau. Les LaserJet et les multifonctions pourront ainsi accéder au cloud pour apporter des fonctions de stockage, de partage mais aussi d’impression. L’app ePrint de HP permet déjà de chercher une imprimante sur un réseau local sans fil pour imprimer un document depuis un iPhone, un iPad ou un iPod Touch. HP n’est toutefois pas le seul sur ce créneau. Canon propose également une application pour iOS (Canon iEPP) avec les mêmes fonctions. VJ compte bien passer de 10 millions d’imprimantes HP connectées en aout 2011 à 50 millions en décembre 2012. Et toutes les imprimantes commercialisées par HP à partir de 79 euros seront dotées de ces fonctions.

Les grands comptes toujours choyés

HP ne délaisse pas pour autant les grands comptes avec des solutions pour améliorer l’administration de ses périphériques. Le logiciel Exstream 8.0 assure par exemple l’expédition et la réception de documents à la demande, et accélère les capacités de traitement des transactions avec signature électronique. L’outil Exstream Delivry Manager enregistre également toute l’activité dans l’entreprise pour savoir où et vers qui sont expédiés les documents.

Pour renforcer ses propos, VJ a invité plusieurs clients à témoigner de leurs pratiques des produits d’impression HP. Une architecte espagnole du cabinet EMBT, Vaiva Simoliumaité, a ainsi expliqué combien de temps lui faisait gagner le cloud de HP pour la diffusion et le partage contrôlés de documents de travail. « On envoie les fichiers dans le cloud et on contrôle qui a accès aux documents : collaborateurs, clients, partenaires. On n’a plus de problèmes d’emails non reçus ou de connexions FTP difficile à établir. » 

Un imprimeur français, Pierre-François Catté, PDG de la CPI, est venu souligner les gains gagnés en productivité grâce aux solutions d’impression numérique de HP. « Nous sommes en mission critique, cela peut paraître étrange quand on parle de livres mais si notre machine est indisponible 24 heures, nous perdons des commandes ». CPI imprime 600 millions de livres par an en France et à l’étranger, 85% en traditionnel et le reste avec des solutions numériques. Il s’agit essentiellement de petites séries entre 1 000 et 3 000 exemplaires pour rendre de nouveau disponibles des ouvrages épuisés. Absent sur scène, La Poste a toutefois été mise en avant par VJ avec un accord pour l’impression de timbres à domicile avec les produits HP. Une expérience similaire a été menée en Allemagne avec la Deutsche Post.

Signalons enfin que de nombreux produits, ont été annoncé à destination du grand public et des PME. Parmi les plus intéressants citons la LaserJet M275 (voir ci-dessus) et l’Envy 110. La première est un périphérique multifonctions doté d’un caméra placé au bout d’un bras vertical pour scanner en 3D des objets de petites tailles placés sur le capot. Il ne s’agit pas de prendre une poto 3D mais de numériser un objet 3D. La seconde est une imprimante pour le foyer qui ressemble au bloc d’un chaine Hifi haut de gamme.
Serge Leblal

source: Distributique, http://www.distributique.com/actualites/lire-hp-trace-sa-route-dans-les-imprimantes-connectees-17057.html

 


Répondre

croquefeuille |
Succès Marketing |
Entre Organisation et Equit... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 3D-Margot-Marina-Franck
| On s'amuse...
| cuisinebio