Archive pour septembre, 2011

La pause déjeuner se réduit comme peau de chagrin

La pause déjeuner se réduit comme peau de chagrin dans -- comportements alimentaires 12bea682-e921-11e0-a945-142a7e1e4039
 

Les salariés consacrent désormais 22 minutes en moyenne à la coupure de midi, contre plus d’une heure et demie il y a vingt ans. Conséquence : ils grignotent davantage et se déconcentrent plus facilement.

La longue pause entre collègues à l’heure du déjeuner a vécu. L’intensification des rythmes de travail a eu raison de cette coupure traditionnelle, dont la longueur s’est réduite comme peau de chagrin ces vingt dernières années. Alors que les salariés s’arrêtaient volontiers plus d’une heure et demie pour se sustenter dans les années 1990, ils ne consacrent désormais pas plus de 22 minutes en moyenne à ce rituel.

«La pause déjeuner est devenue la variable d’ajustement de la journée de travail, explique Anne-Sophie Godon, directrice de la prévention au sein du groupe de protection sociale Malakoff Médéric, qui publie ce mardi une étude sur le sujet. Le contenu de la journée s’est densifié, tandis que la distance entre le travail et le domicile a plutôt tendance à progresser. Dans ce contexte, les salariés n’ont d’autre choix que de rogner sur la pause du midi». Les femmes sont encore plus concernées que les hommes, beaucoup d’entre elles préfèrant prendre le minimum de temps à midi dans l’espoir de partir plus tôt du travail, constate Odile Renard, médecin du travail à Paris.

Les salariés apportent de plus en plus leur repas

Avec la diminution du temps consacré au déjeuner, c’est la nature même du repas qui a changé. Une évolution perceptible ces toutes dernières années encore, souligne l’étude. Depuis 2009, le nombre de salariés qui rentrent chez eux pour déjeuner n’a cessé de diminuer (29% des personnes interrogées en 2011 contre 34% en 2009), de même que ceux qui se rendent dans un restaurant d’entreprise (19% au lieu de 22%). En revanche, la part de ceux qui avalent un sandwich en guise de repas progresse encore de 2 points en 2011 par rapport à 2009.

Le raccourcissement de la durée de la pause déjeuner n’est pas toujours synonyme de «malbouffe». La part des salariés qui amènent leur pitance au travail, après l’avoir préparée chez eux, est en constante augmentation. Près d’un tiers déclarent aujourd’hui le faire fréquemment, les femmes étant là encore surreprésentées. «Les Français cherchent à manger plus équilibré, c’est une tendance sociologique lourde. Apporter son repas, c’est une façon de maîtriser son alimentation. C’est aussi un moyen de faire des économies», remarque Anne-Sophie Godon. La crise est passée par là.

Baisse de concentration

Sandwich ou plat préparé à l’avance, la réduction du temps de pause n’en a pas moins des effets pervers. «Quand on mange vite, on n’a pas le temps de se sentir rassasié. La sensation de satiété n’intervient qu’au bout d’un quart d’heure environ. Et quand on mange devant son ordinateur, c’est pire : on ne fait même pas attention à ce qu’on avale. Résultat, on aura tendance à grignoter dans l’après-midi», explique Patrick Serog, médecin du travail. En 2011, 39% des salariés avouent grignoter régulièrement, soit deux points de plus qu’en 2009. «Faire une réelle pause, de trois quart d’heure environ, est capital, estime aussi Odile Renard. Sans cette coupure, le stress s’accumule».

La santé du salarié n’est pas seule en jeu. Pour l’entreprise non plus, la pause déjeuner n’est pas du temps perdu. Un salarié qui ne s’arrête pas et ne coupe pas ne serait-ce que vingt minutes avec son environnement de travail est un salarié qui risque de perdre en concentration. «L’attention a ses phases. On peut être réellement attentif pendant quarante cinq minutes ou une heure, mais rarement davantage. Si l’on se restaure dans son environnement de travail habituel, à son bureau par exemple, la concentration diminue encore plus vite, et on fait des erreurs», prévient Patrick Serog. Ceci sans compter qu’un bureau où l’on mange accueillerait selon Monster 400 fois plus de bactéries que des toilettes normalement entretenues.

» VOS TEMOIGNAGES - Et vous, prenez-vous le temps de déjeuner? Préparez-vous votre repas à l’avance ou l’achetez-vous près de votre travail? Partagez votre expérience dans les commentaires ci-dessous ou par email à l’adresse temoin@lefigaro.fr.

Publié sur Le Figaro;fr à http://www.lefigaro.fr/vie-entreprise/2011/09/27/09008-20110927ARTFIG00723-la-pause-dejeuner-se-reduit-comme-peau-de-chagrin.php

 

Pour réussir, une entreprise doit vendre du bonheur

Les Français aiment les entreprises quand elles sont incarnées par des dirigeants charismatiques capables de prendre tous les riques pour faire réussir leur projet.

Qu’y a-t-il de commun entre un iPad, une vache à boire et une paire de chaussures achetée sur internet ? Pas grand-chose, me direz-vous ! Et pourtant… D’Apple à Zappos en passant par Michel & Augustin, tous ces produits sont distribués par des entreprises dont les fondateurs incarnent à ce point leur marque qu’ils transforment leurs clients en ambassadeurs passionnés par leur parcours ou leurs méthodes.

(suite…)

Gestion de crise : les leçons de la culture Toyota

Article publié dans L’Entreprise, le 29/09/2011

Devenu en l’espace de quelques années le numéro un mondial de l’automobile et le leader sur le marché américain, Toyota s’était endormi sur ses lauriers. En l’espace de quelques semaines il a failli tout perdre après un accident mortel survenu en Californie avec l’un de ses modèles haut de gamme. Campagne de presse virulente, rappels de véhicules en série. Le groupe japonais a mis du temps à réagir mais il a fini par redresser la barre en puisant dans ses valeurs.

L’ouvrage « Toyota, un modèle de gestion de crise » (éd. Pearson) paraissant le 30 septembre relate la renaissance emblématique du modèle Toyota. Extraits.

(suite…)

Even vers une « sortie de crise »

En grève depuis jeudi dernier, près de 300 salariés de la laiterie Éven, à Ploudaniel (29), ont, hier, voté la prolongation du mouvement à 268 voix pour et quatre contre. Leurs revendications portent sur l’attribution d’une prime d’ancienneté, dossier ouvert depuis deux ans. À midi, au terme d’une opération escargot forte d’une soixantaine de véhicules, 200 manifestants ont gagné le siège de Laïta, situé Z.I de Kergaradec, à Brest.

(suite…)

Alimentation bio: un marché qui ne connaît pas la crise

PARIS – En dépit de la crise et de prix généralement supérieurs, les Français se tournent de plus en plus vers l’alimentation bio, un secteur qui enregistre une croissance à faire pâlir d’envie d’autres branches d’activités.

Le marché des produits alimentaires bio devrait approcher en 2011 un chiffre d’affaires de 4 milliards d’euros, soit une hausse supérieure à 10%, a annoncé jeudi Elisabeth Mercier, directrice de l’Agence Bio, au cours d’une conférence de presse.

(suite…)

L’interdiction du bisphénol A fait du chemin en France

La commission des Affaires sociales de l’Assemblée nationale a adopté mercredi une proposition de loi visant à interdire en France l’utilisation du bisphénol A (BPA), une substance potentiellement dangereuse, dans les conditionnements alimentaires.

Ce texte sera examiné en séance publique le jeudi 6 octobre par les députés et sera soumis au vote de l’Assemblée le mercredi 12 octobre.

(suite…)

Quand on est sur Facebook, est-ce qu’on bosse?

64% des entreprises françaises bloquent l’accès aux réseaux sociaux, selon une étude Kaspersky Lab. Au bureau, les salariés ne manquent pas de tentations pour s’adonner au surf personnel. Par souci de sécurité ou volonté de préserver la productivité, voire d’éviter des dérapages, les entreprises n’hésitent plus à filtrer les accès à internet. Jusqu’où peut-on aller ?

(suite…)

Créativité : pour les femmes, une idée ne vaut que si elle prend forme

Créativité : pour les femmes, une idée ne vaut que si elle prend forme

© REA

On conçoit mal, aujourd’hui, un groupe de réflexion sans femmes. Plus imaginatives, elles seraient aussi plus aptes à envisager un projet ou une idée sous un angle pratique.

Lorsque j’arrive en séminaire de créativité et que je n’aperçois aucune femme, je panique !» confesse Luc de Brabandere. Auteur d’une «Petite philosophie des grandes trouvailles» (Eyrolles), le directeur associé du Boston Consulting Group parcourt le monde depuis des années pour proposer des séminaires sur la créativité. Son expérience l’a fermement convaincu de l’importance de la mixité pour stimuler l’imagination et l’inventivité.

(suite…)

Emballage carton: de l’encre dans les aliments

Emballage carton: de l'encre dans les aliments dans nutrition sante phlife-quo-046-019_A5

Nos cartons alimentaires seraient-ils toxiques ? Pas en eux-mêmes semble-t-il. En revanche les substances chimiques contenues dans les encres utilisées par les industriels de l’agroalimentaire sont pointées du doigt par l’Association UFC Que choisir. Suite aux résultats de tests réalisés en Allemagne et en Suisse, celle-ci a décidé d’effectuer ses propres analyses en France. Résultat : les aliments contenus par ces emballages en carton seraient fortement contaminés par la migration des encres d’imprimerie… vers leur contenu.

(suite…)

Nespresso : Les secrets d’une machine à cash

Les secrets d’une machine à cash

© REA

La filiale de Nestlé affiche des marges insolentes et une infatigable croissance, malgré l’apparition de concurrents très offensifs. Zoom sur cet étonnant mécanisme.

Seule, perdue dans la campagne vaudoise entre une autoroute et un élevage de buffles, l’usine Nespresso d’Avenches ne manque pas d’espace. Avec ses 13 lignes de production et ses 22 700 mètres carrés d’ateliers, elle occupe l’équivalent de sept terrains de foot. L’industriel suisse n’aurait-il pas vu un peu grand ? Au contraire.

En activité non-stop, le site expédie chaque semaine plus de 100 000 commandes. «Mais, compte tenu de la demande, ça ne suffira pas longtemps», nous explique Tatiana Soliani Brivio, responsable des rares visites autorisées ici. Alors voilà l’usine en pleins travaux : elle va doubler ses capacités d’ici 2012. Objectif : débiter 8,8 milliards de capsules par an.

(suite…)

123

croquefeuille |
Succès Marketing |
Entre Organisation et Equit... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 3D-Margot-Marina-Franck
| On s'amuse...
| cuisinebio