Produits laitiers: Eurial fait le pari des produits innovants

Numéro 1 français du fromage de chèvre et producteur de bien d’autres produits laitiers, Eurial mise sur l’innovation et l’adaptation de ses produits aux marchés d’exportation. Entretien avec Christophe Pigré, chef de marché export chez Eurial depuis trois ans.

eurial_juin11

Diplômé de l’École supérieure des sciences commerciales d’Angers (ESSCA), Christophe Pigré, 32 ans, a d’abord travaillé au Mexique (Procter & Gamble) et au Royaume-Uni, puis en Espagne (Henkel et Sovena), avant de rejoindre Eurial en octobre 2008 en tant que chef de marché export.

Commerce International : Comment est née la société Eurial ?

Christophe Pigré : « En 1989, trois coopératives productrices de lait de chèvre et de vache (Colarena, UCAL et Poitouraine) ont décidé d’unir leurs forces pour fonder Eurial. La mission première de nos coopératives est de garantir à leurs sociétaires, les producteurs de lait, un débouché sûr, durable et rentable pour qu’ils puissent investir dans la durée sur leurs exploitations et vivre de leur métier. Notre groupe coopératif couvre un large bassin de collecte sur le Grand Ouest de la France (Morbihan, Loire-Atlantique, Vendée, Deux-Sèvres, Maine et Loire, Vienne…). Au total, en 2010, nous avons transformé quelque 920 millions de litres de lait, dont 170 millions de lait de chèvre et nous faisons travailler 1 700 personnes. »

Le fromage de chèvre est-il aujourd’hui encore la première source de revenus d’Eurial ?

C. P. : « Eurial a réalisé l’année dernière un chiffre d’affaires de 650 millions d’euros, en hausse de 8,3 % par rapport à 2009, et un résultat opérationnel de 3,3 millions d’euros. Même si nous produisons en volume environ quatre fois plus de litres de lait de vache que de lait de chèvre, le fromage de chèvre demeure notre première source de revenus puisqu’il représente 28 % de notre chiffre d’affaires. Viennent ensuite le lait que nous vendons à Candia (21 %) depuis qu’elle a repris notre activité UHT (upérisation à haute température), le fromage de vache (17 %), le beurre (12 %), les produits secs comme la caséine et les coproduits fromagers (7 %), les agrofournitures (6 %), la crème (3 %) et les autres produits (5 %). »

 

Quelles sont les principales gammes de produits proposées par Eurial ?

 

C. P. : « Soignon est notre grande marque de fromage de chèvre qui comprend aussi bien du fromage frais que du fromage affiné dans une très large variété d’emballages. C’est la marque numéro 1 pour le fromage de chèvre en France ; au Royaume-Uni elle est numéro 1 en RHD (restauration hors domicile) et numéro 3 en grande distribution. Elle est aussi la quatrième marque la plus vendue en France au rayon fromage avec un taux de pénétration de 37 % derrière Président, Cœur de Lion et Entremont. à l’export, les marques Merci chef ! et Ligueil sont respectivement dédiées au camembert et aux pâtes pressées comme le Saint-Paulin ou la Raclette. Eurial est présent à la fois dans le rayon fromages LS (libre service, ndlr)et dans le rayon fromages à la coupe. Grand Fermage, notre marque de beurre, est numéro 1 français pour les beurres de spécialités (AOP, sel de mer). Nos produits bios sont regroupés sous les marques Bio nat’ (pour les grandes et moyennes surfaces, GMS) et Bio d’Armor (pour la RHD). Eurial est également un acteur majeur dans les ingrédients fromagers avec une large gamme de fromages à pizza (notamment mozzarella en frais ou surgelé) et de fromages surgelés IQF (Individually Quick Frozen) en vache, chèvre et brebis. »

Que représentent les exportations dans la stratégie d’Eurial ?

C. P. : « Les exportations sont primordiales : elles ont représenté 23 % de notre chiffre d’affaires total l’année dernière. Eurial possède certes 9 usines en France, mais aussi des filiales en Allemagne, Belgique, Espagne, États-Unis, Pologne et Royaume-Uni, ainsi qu’un bureau commercial aux Émirats arabes unis. Nos produits sont vendus dans plus de soixante pays ; viennent en tête le Royaume-Uni, l’Espagne, l’Italie, l’Allemagne, puis le reste de l’Europe, les États-Unis, la Chine, la Corée du Sud, l’Australie… Nous soutenons les exportations notamment en participant à de nombreux salons internationaux : Sial (Paris), Sial China (Shangai), Anuga (Allemagne)… »

Quelle place accordez-vous à la R&D ?

C. P. : « La R&D occupe une place essentielle chez Eurial avec une équipe de R&D centrale basée à Dissay, dans la Vienne, et d’autres personnes rattachées à nos principales usines. Nous réinvestissons chaque année énormément de moyens financiers et humains dans nos outils industriels et dans les nouveaux produits (au niveau du groupe, nous en sortons en moyenne de 25 à 30 par an). Les derniers exemples en date sont la bûche de chèvre affinée bio (Soignon a été la première grande marque à la lancer sur le marché français) et le fromage de chèvre à tartiner ail et fines herbes. »

Quels sont les principaux projets d’Eurial à l’international pour les années à venir ?

C. P. : « Nous travaillons actuellement sur notre plan quinquennal de développement 2012-2016. Nous allons notamment poursuivre le déploiement de la marque Merci chef ! (effectué pour le camembert en début d’année) qui englobera à terme d’autres fromages et renforcer notre présence internationale via nos filiales et nos partenaires pour être plus proche des zones de consommation et de collecte. Cela concernera particulièrement les grands pays de collecte comme les Pays-Bas et l’Espagne, où les prix sont particulièrement tendus. Enfin, nous continuerons à innover pour adapter nos produits aux modes de consommation à l’étranger et œuvrerons pour augmenter notre présence en GMS à l’international. Sur ce point, il y a un potentiel de croissance important aux USA où le taux de pénétration du fromage au lait de chèvre n’est que de 2 % contre 98 % pour le fromage au lait de vache. »

Fromage de chèvre en gms (ls) : répartition des parts de marché en valeur en France
Soignon: 20.1 %
Président: 5.6 %
Chavroux: 3.8 %
Other brands: 28.6 %
Private labels: 41.9 %

Source: IRI Secodip – mobile annual Mars 2011

Article rédigé par Alexandre T. Analis, le 30/05/2011 pour actu cci

Article originel disponible sur: à http://www.actu-cci.com/fr/Dossiers/So-French-so-good/Produits-laitiers-Eurial-fait-le-pari-des-produits-innovants/

 


Répondre

croquefeuille |
Succès Marketing |
Entre Organisation et Equit... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 3D-Margot-Marina-Franck
| On s'amuse...
| cuisinebio