En aviculture, la rénovation des bâtiments est source de rentabilité

Le parc bâtiments avicole vieillit. L’amélioration des résultats économiques redonne une capacité d’investissement aux éleveurs même si leurs marges de manœuvre sont encore réduites. Au-delà de l’âge du bâtiment, son état et surtout son niveau de performances sont deux critères à retenir. Une estimation précise permettra de mettre en avant les leviers d’action à mettre en place. Il est important de répertorier les postes qui peuvent impacter la rentabilité et d’identifier les points de progrès.

Isolation et étanchéité

La rénovation permet une remise à neuf du bâtiment mais également une modernisation des matériaux et de l’équipement. Elle est indispensable lorsque les performances se dégradent. L’isolation et l’étanchéité sont les principaux postes de rénovation du bâtiment. Concernant l’équipement, la rénovation porte principalement sur les systèmes d’alimentation de chauffage et de ventilation. Le raisonnement ne doit pas uniquement se faire sur le coût : il s’agit d’un investissement. Cette amélioration de l’existant doit être bénéfique pour les performances mais également pour la compétitivité. La pérennité de l’exploitation en dépend. Avant tout investissement, une étude prévisionnelle doit être réalisée pour déterminer l’impact sur la trésorerie et sur la rentabilité.

Impact sur la trésorerie

Prenons l’exemple de Bernard, qui s’interroge au sujet de son bâtiment le plus ancien, de 1 000 m². Il est en mauvais état et les résultats se dégradent (marge brute de 24 €/m² pour une moyenne d’élevage à 28 €/m²). Il envisage deux options. La première : une rénovation partielle du bâtiment, notamment l’isolation, le refroidissement et le système d’alimentation. Le coût de l’investissement serait de 40 000 €, financé sur 8 ans avec un emprunt bancaire à 4 %. Les gains espérés : une baisse de 20 % de la consommation d’énergie, une baisse de l’indice de consommation de 0,05 et une augmentation du GMQ de 1 g/j. Deuxième option : une refonte importante du bâtiment (isolation, chauffage, alimentation, abreuvement…) avec un passage en ventilation dynamique, soit un investissement de 90 000 €, financé sur 10 ans avec un emprunt bancaire à 4 %. Les gains espérés : une baisse de 40 % de la consommation d’énergie, une baisse de l’indice de consommation de 0,1 et une augmentation du GMQ de 3 g/j. Dans l’option 1, l’augmentation du nombre de lots serait de 0,09. Pour l’option 2, elle serait de 0,29 lot avec une durée de vide et un poids des poulets à la sortie identiques. Au final la marge brute prévisionnelle est de 29,1 €/m² pour l’option 1 et de 35,5 €/m² pour l’option 2.

Viser la rentabilité

La trésorerie s’améliore dans les deux cas (cf. tableau) sous réserve que la marge brute prévisionnelle soit atteinte. Du point de vue de la rentabilité, des différences apparaissent. Les gains espérés dans le projet 1 ne suffisent pas et le retour sur investissement sera plus long que la durée de remboursement de l’emprunt. Le projet 2 est certes plus ambitieux et plus incertain mais la rentabilité sera meilleure. De plus, les investissements plus conséquents doivent apporter des gains supérieurs de performances du bâtiment : la plus value potentielle sera plus élevée sur la vente du bâtiment. Si la rénovation des bâtiments améliore les résultats, la rentabilité du projet dépend également de la conjoncture. Dans notre exemple, une diminution de la marge brute de 1 €/m² correspond à une dégradation de la trésorerie de 4 000 € et à un allongement de la période de retour sur investissement de plus de
5 ans. Il ne faut pas oublier que le coût net de l’investissement est réduit de 40 % compte tenu des gains réalisés en MSA, impôt sur le revenu et CSG. Les déductions fiscales pour investissement peuvent aussi renter en compte.
Jean-Christophe Séité / Cogedis Fideor

source: Paysan Breton

http://www.paysan-breton.fr/article/11795/en-aviculture%2C-la-renovation-des-batiments-est-source-de-rentabilite.html

 


Répondre

croquefeuille |
Succès Marketing |
Entre Organisation et Equit... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 3D-Margot-Marina-Franck
| On s'amuse...
| cuisinebio