Accueil ECONOMIE . ENTREPRISES . . ACTEURS . L’offre en ovoproduits s’élargit

L’offre en ovoproduits s’élargit

0
0
8

Plaintel (22) Avec sa filière Glon Œuf, le groupe Glon investit largement le marché RHD. Ses nouveautés : les ‘mix secs’, ou quand la crêpe ou la béchamel arrivent chez vous en poudre…

Œufs pochés en alvéoles, brouillés en sachets, durs écalés en seaux, jaunes et blancs en bidons, appareils prêts à l’emploi (pour quiches, tartes, crèmes caramels…) avec des DLC allant de 30 à 56 jours… La filière Glon Œufs du groupe Glon offre désormais la gamme la plus large, en restauration hors domicile (RHD), sur le marché des œufs, des ovoproduits frais et surgelés, des préparations à base d’œufs et des ‘mix secs’ (préparations en poudre). Et ce, sous les marques Oviparc, Ovoland, Inovo et 1,2,3 Délices. Une place prise notamment grâce à l’acquisition, en avril dernier, de la société France Ponte-Inovo dans l’Essonne. “Le marché RHD explose pour nous, que l’on parle de snacking, de restauration commerciale ou de cuisine d’assemblage”, explique Olivier Athimon, responsable de la filière ovoproduits chez Glon. Deux exemples ? “La demande en œufs pochés et œufs brouillés a été multipliée par 2. Nous travaillons ici avec de grandes chaînes de restauration commerciale, avec les hôteliers pour les petits-déjeuners, etc.”

Répondre à tous les besoins

Dans l’usine Epi Bretagne Œufs de Plaintel (22), “Nous cassons environ 2,5 millions d’œufs par semaine, précise Olivier Athimon, ce qui représente 40 000 œufs par jour. La législation nous imposant de casser les œufs individuellement, nous avons investi dans une technique bien spécifique. Selon le besoin, l’œuf est acheminé entier, ou le jaune séparé du blanc… Nous sommes en mesure de valoriser tous les œufs pour toutes les demandes. Aujourd’hui, sur le marché, il n’y a pas qu’un œuf, il y a un œuf bio, un label rouge, un fermier, un oméga 3…”

Derniers-nés dans la gamme des ovoproduits, les ‘mix secs’, “que nous avons lancés en juin en direction de la RHD et que l’on va retrouver chez les cash & carry”, poursuit Olivier Athimon. Il s’agit de poudres mélangées pour donner des sauces béchamel, des omelettes, des meringues sèches ou italiennes, des pâtes à crêpes ou à chichis… Ils sont proposés en sacs de 10 kg et ont une DLC d’un an.
Olivier Marie

L’avis du chef
Pour Laurent Le Moign, conseiller culinaire de Glon et restaurateur près de Rennes, les ovoproduits n’ont plus de secrets. “Ils font gagner du temps, évitent les problèmes d’hygiène et permettent de mieux gérer son stock. Je pense tout d’abord aux mix secs comme les crêpes ou la béchamel. Vous rajoutez de l’eau et du lait à part égale et le tour est joué. Ces mix secs sont parfaits pour les saisonniers par exemple. (…) Les mousses et les îles flottantes se conservent trois jours grâce à la pasteurisation.. Les œufs écalés sont utiles pour les amuses-bouches, les toasts…”

source: http://www.lhotellerie-restauration.fr/journal/produit-boisson/2010-07/L-offre-en-ovoproduits-s-elargit.htm

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits dans . ACTEURS .

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Qu’est-ce que le Growth Hacking ? Et comment de célèbres startups sont devenues des marques célèbres grâce aux techniques de growth hacking ?

Le growth hacking ! Un mot qui n’est sans doute pas passé inaperçu ces dernières années ! …