Accueil ECONOMIE . SECTEUR ACTIVITE . . AGRO . Snack Show: Les enseignes s’adaptent aux attentes des clients

Snack Show: Les enseignes s’adaptent aux attentes des clients

0
0
9

Corinne Ménégaux (Snack Show) : « Les enseignes s’adaptent aux attentes des clients »

Alors que le marché de la restauration traditionnelle est en perte de vitesse en France, celui de la restauration rapide continue de gagner des parts de marchés et d’attirer les consommateurs grâce à ses nouveaux concepts. Le Sandwich & Snack Show (Porte de Versailles, 10-11 février) est l’occasion pour les professionnels de découvrir comment séduire encore plus les consommateurs. Corinne Ménégaux, directrice du salon, dresse un bilan du marché et dévoile les innovations.

Relaxnews : Comment s’est porté le marché de la restauration rapide en 2009 ?
Corinne Ménégaux : La restauration rapide est un segment qui s’en est particulièrement bien tiré l’an dernier, malgré le sentiment de baisse de pouvoir d’achat des Français. Près de deux milliards de sandwiches ont été vendus en 2009, soit une augmentation de 9%. Dans le même temps, le prix du sandwich est en baisse de près de 5% à 3,23 euros.

R. : Comment expliquez-vous cette baisse de tarif ?
C.M. : Elle s’explique principalement par la politique tarifaire agressive des grandes et moyennes surfaces. Chez elles, le prix a quasiment chuté de 15% avec un prix moyen de 1,80 euro, le plus compétitif du marché. Il faut dire aussi que les enseignes se sont adaptées à la crise et ont revu leurs prix pour correspondre aux attentes des clients.

R. : Les grandes et moyennes surfaces représentent-elles des menaces aux circuits plus traditionnels comme les boulangeries ?
C.M. : Pour l’instant non car les ventes se maintiennent dans tous les circuits l’an dernier. Mais il est vrai que le développement des enseignes du type de DailyMonop’ empiète progressivement sur les boulangeries, notamment dans les grandes villes. En province, les GMS sont déjà intégrés aux modes de consommation des Français.

R. : Quels sont justement les changements intervenus dans les modes de consommation des Français ?
C.M. : Tout d’abord, les Français consacrent moins de temps à leur pause déjeuner qu’il y a quelques années. Désormais, ils mangent en à peine une demi-heure, contre 1h30 auparavant. Toutefois, nous ne sommes pas encore comme les Anglo-saxons, à savoir dans un nomadisme complet. Les Français apprécient toujours de manger en s’asseyant même trente minutes. Autre fait marquant : la recherche de la qualité. Les consommateurs sont prêts à dépenser plus s’ils sont certains de trouver la qualité.

R. : Ces nouveaux comportements ont-ils entraîné la création de nouveaux concepts ?
C.M. : Nous l’observons déjà depuis un moment, les grands chefs, à l’image de Ducasse ou Guy Martin, se sont emparés de la restauration rapide pour y apporter de la qualité et lutter contre cette image de malbouffe, jusqu’ici trop souvent associée à la restauration rapide. Nous constatons aussi le retour du fait maison et également la diversification des domaines, avec l’apparition en restauration rapide des pasta box ou des salad-bars.

R. : Le jambon-beurre demeure cette année le sandwich préféré des Français. Pouvez-vous revenir sur le phénomène ?
C.M. : Le sandwich traditionnel français fait de la résistance face à l’hamburger américain. Il s’en vend neuf contre un burger en moyenne. 70% des sandwiches vendus en France sont des jambon-beurre. Bonne nouvelle également pour les consommateurs, son prix diminue de 3% pour atteindre 2,61 euros.

R. : Aucun autre sandwich n’est donc capable de rivaliser ?
C.M. : Bien que l’offre se diversifie dans tous les points de distribution, les boulangeries vendent par exemple en moyenne 8,2 variétés de sandwiches, le jambon-beurre semble indétrônable. Néanmoins, le kebab gagne des parts de marchés. 257 millions de produits de ce type ont été consommés par les Français l’an dernier, soit une hausse de 4% sur un an. Près de 10.000 points de vente se sont implantés sur tout le territoire. Il s’agit là d’une réponse à une vraie demande de produits halal, jusqu’ici peu répandus en France dans le secteur de la restauration rapide.

R. : Quelles innovations seront présentées sur le salon ?
C.M. : Dans le secteur alimentaire, nos exposants dévoileront tous leurs nouveaux produits « bien-être » comme des chips aux légumes, du type betterave. Plusieurs autres stands reviendront sur le phénomène des pasta box, véritable concept de restauration en plein essor. Du côté des emballages, les visiteurs découvriront les efforts faits par les fabricants pour imaginer des packagings à la fois respectueux de l’environnement, allégés, mais qui mettent en valeur les produits en réflétant ce qui est à l’intérieur. Enfin, du côté de l’équipement, l’accent sera mis sur la manière d’accélérer le service avec de nouveaux aménagements des cuisines.

Le salon Sandwich & Snack Show se tiendra les 10 février et 11 février prochains de 9h à 19h à la Porte de Versailles, à Paris

Site : www.sandwichshows.com

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits dans . AGRO .

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Le marché français de la dinde se transforme

Le freinage de la production française de dinde industrielle a fait dégonfler les stocks d…