Agroalimentaire. 6.000 postes à pourvoir en 2010

5 min lues
1

Dans un monde en crise, l’agroalimentaire a plutôt mieux résisté que les autres industries. Pour 2010, un accroissement des effectifs de 2 % est espéré.

Un moteur économique.
L’agriculture bretonne occupe 73.000 actifs en Bretagne, dont 24.500 salariés. Elle entraîne également 30.000 emplois directs dans les services (entreprises de travaux agricoles, Cuma…). Elle représente ainsi 8% des emplois régionaux. Les industries agroalimentaires (IAA) sont quant à elles le premier employeur industriel de la région avec 70.000salariés (un tiers des effectifs industriels régionaux).

Recrutement en vue.

3.000emplois dans l’agriculture – dont 2.000 salariés -, 3.000 dans les industries agroalimentaire, ce sont les recrutements annoncés pour la Bretagne en 2010 par Danielle Even, secrétaire générale de la chambre d’agriculture des Côtes-d’Armor, et Olivier Clanchin, président de l’association bretonne des entreprises agroalimentaires. Pour l’agriculture les emplois se situent majoritairement dans le domaine de l’élevage (50%). Viennent ensuite le paysage (20%), le maraîchage et l’horticulture (20%) et le machinisme (10%). Dans les IAA, les industries de la viande sont les plus demandeuses de main-d’oeuvre, devant l’industrie du lait puis la fabrication d’aliments, les fruits et légumes, et le poisson.

Des métiers plus qualifiés…
Danielle Even comme Olivier Clanchin insistent sur l’évolution des métiers proposés par leurs secteurs. Ils seraient de plus en plus qualifiés et diversifiés. Ainsi, 70% des emplois proposés dans l’agriculture sont qualifiés. Il s’agit de répondre au défi posé à l’agriculture: «produire mieux avec moins». Les IAA se veulent également séduisantes pour les jeunes diplômés. La robotisation, les exigences de qualité-hygiène et les enjeux environnementaux ont entraîné une diversification des métiers et nécessitent des compétences de plus en plus pointues des salariés.

Encore du retard.
Si l’industrie agroalimentaire insiste tant sur les nouveaux métiers plus qualifiés, c’est qu’elle est largement en retard à ce niveau. La part des ouvriers non qualifiés dans les effectifs des IAA s’élevait en 2005 à 34,3%, pour une moyenne de 23,8% dans l’ensemble de l’industrie. Seule l’automobile emploie une main-d’oeuvre moins qualifiée. Sans surprise, les IAA sont donc le secteur d’activité le moins rémunérateur. Le salaire mensuel moyen net en 2007 y était de 1.696?, contre 2.184? dans l’automobile et 2.001? pour l’ensemble des secteurs d’activités. La progression y est également moindre que dans les autres secteurs: +2,6% entre2006 et2007 contre+3,3% en moyenne.

Jean-Sébastien Moizan

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par pepite
Charger d'autres écrits dans . AGRO .

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Eurial et Le Glac ont l’intention de fusionner

Eurial et Le Glac ont annoncé le 15 avril un projet de fusion de leurs deux groupes coopér…