Accueil ECONOMIE . Conjoncture . France : l’inflation s’est limitée à 0,1% en 2009

France : l’inflation s’est limitée à 0,1% en 2009

0
0
4

Les prix à la consommation ont augmenté en décembre de 0,3% par rapport au mois précédent, et de 0,9% sur un an. L’inflation avait été de 2,8% en 2008.

La France aura flirté avec une inflation nulle en 2009. Les prix à la consommation en France ont certes légèrement augmenté en décembre (après +0,1% en novembre) par rapport au mois précédent (+ 0,3%) et sont en hausse de 0,9% sur un an, a annoncé mercredi l’Insee. Mais, sur l’ensemble de l’année, l’inflation ressort à +0,1%.

Corrigés des variations saisonnières, les prix progressent de 0,2 %. Hors tabac, l’indice croît de 0,2 % (+0,8 % sur un an). Le taux d’inflation moyen sur l’ensemble de l’année 2009, calculé à partir des données mensuelles désormais établies, atteint donc +0,1%. L’Insee, qui ne publiera officiellement ce chiffre en 2009 qu’au cours des prochaines semaines, tablait elle-même sur un taux moyen de +0,1% dans ses dernières prévisions. L’inflation moyenne annuelle avait été de +2,8% en 2008.
« Cette augmentation des prix de décembre résulte en grande partie de la hausse saisonnière des prix des services et, dans une moindre mesure, de celle des produits manufacturés, les prix de l’énergie étant à nouveau en baisse. Le relèvement du prix du tabac se poursuit au mois de décembre (+1,5 % ; +6,0 % sur un an) », commente l’Insee dans sa note mercredi.
La « performance » de l’inflation en 2009 fera sans doute date. Le chiffre est d’ores et déjà le plus modéré depuis les années 60, fait remarquer Philippe Waechter, directeur de la Recherche Économique chez Natixis Asset Management. « Au regard des contributions à l’évolution annuelle des prix, on ne perçoit pas spontanément de pressions à la hausse pour 2010. En raison d’une évolution de l’activité toujours très modérée, les tensions sur l’appareil productif ne vont pas s’accentuer rapidement. De la sorte, l’indice hors énergie et produits alimentaires conservera une contribution réduite tout au long de l’année 2010. Elle était de 0.88 % en moyenne pour en 2009 et ne devrait pas s’en éloigner fortement en 2010″, commente Philippe Waechter.
Les Echos (source AFP)

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits dans . Conjoncture .

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Allergies alimentaires : Nestlé veut breveter une plante médicinale

(Crédit photo : digital cat – flickr) Le géant de l’agroalimentaire a déposé u…