Distribution et restauration se marient bien à Paris

Depuis deux ans, ils se sont installés dans le paysage parisien. Et le mouvement va s’intensifier. Monoprix a annoncé hier que le nombre de Daily Monop’, au nombre de dix actuellement dans la capitale, allait au moins doubler au cours de l’année prochaine.

Le Daily Monop’ ? Un concept de petite surface, aux plages horaires élargies, qui associe distribution et restauration sur place. A ne pas confondre avec les Monop, qui ressemblent davantage à des épiceries de quartier. La cible ? Un public « urbain, actif et plutôt féminin » qui dispose de peu de temps pour déjeuner. « Le marché français du snacking et de la vente à emporter enregistre une hausse de 13 % par an depuis trente ans contre 5 % pour la restauration traditionnelle », fait valoir Monoprix. Qui souhaiterait s’étendre désormais dans l’Est parisien car les « objectifs sont atteints » dans l’Ouest. Mais, même si elle dément avoir des concurrents directs, la société n’est pas seule sur le créneau. « Chez Jean » (qui, comme Monoprix, compte Casino comme investisseur) a ouvert en janvier dernier, en même temps que l’enseigne Carrefour City. Cette dernière, qui intègre également de la restauration sur place, a vocation à remplacer progressivement les Shopi et Champion. Aujourd’hui, il y a en trois en Ile-de-France. Il y en aura dix d’ici à la fin de l’année, indique-t-on chez Carrefour. W

A. S.

Distribution et restauration se marient bien à Paris dans AGRO

 


Autres articles

Répondre

croquefeuille |
Succès Marketing |
Entre Organisation et Equit... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 3D-Margot-Marina-Franck
| On s'amuse...
| cuisinebio