Un sous-traitant pour tout ou partie de sa R&D ?

4 min lues
1

AGROPOLE. Agrotec organisait jeudi une journée portes ouvertes pour les entreprises agroalimentaires

Tester et optimiser

Le centre possède des machines innovantes, mettant à l’épreuve les produits. (photo jean-louis borderie)

Etudiants et chefs d’entreprises agroalimentaires ont circulé, jeudi, dans les locaux d’Agrotec, sis sur l’Agropole. Il faut dire que le centre de ressources technologiques agroalimentaires aquitain ouvrait ses portes non seulement pour rappeler ses missions, mais aussi pour présenter les nouvelles machines.

Celles-ci sont destinées à réaliser des « texturations » et financées dans le cadre d’un projet d’investissement de 280 000 euros, auquel ont participé la Région et l’Europe.

Chaque année, une centaine de sociétés ont fait appel aux services d’Agrotec, qui compte 11 salariés. Le centre propose aux industriels de l’agroalimentaire des « mises au point produits », entendez des fabrications à l’échelle pilote, des séries test, ainsi qu’une amélioration des produits existants. « Nous allons également pouvoir mettre à l’épreuve certains process et trouver des solutions pour les optimiser », explique François Chabrier, consultant et chef de projet.

Analyses sensorielles

Parallèlement, le laboratoire d’analyses physico-chimique du site va permettre des mesures relatives à la texture, à la couleur, mais aussi à la rhéologie des produits. « Le projet d’investissement qui vient d’être réalisé ouvre de nouvelles possibilités en terme de broyage, d’émulsion, d’injection d’air dans les bouteilles. Des techniques intéressantes à développer dans les domaines de la cuisson et de la pasteurisation », ajoute le spécialiste.

À ces services du centre de ressources s’ajoute un laboratoire d’analyses sensorielles. Ce dernier dépasse d’ailleurs le seul secteur de l’agroalimentaire, avec des opérations en relation avec les cosmétiques et la pharmacie.

Et si les industriels peuvent mettre à l’épreuve leurs productions, ils peuvent également se former et former leur personnel dans les domaines de l’hygiène, de la qualité, des normes, du sertissage et de l’autoclavage.

À noter également que les entreprises peuvent mettre en place des organisations industrielles avec les techniciens du site, par exemple au niveau de la traçabilité.

Agrotec, tél. 05 53 77 20 01.

Auteur : valérie deymes
v.deymes@sudouest.com

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par pepite
Charger d'autres écrits dans . AGRO .

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Des nanoparticules dans nos assiettes

  A notre insu, les nanoparticules ont envahi notre environnement quotidien. Présente…