Prix et Marges dans le secteur des fruits et légumes – les premiers chiffres

4 min lues
1

Le comité de pilotage de pilotage de l »observatoire des prix et des marges pour les filières agroalimentaires s »est réuni le 7 octobre 2009, sous la co-présidence de Jean-Marc BOURNIGAL, Directeur général des Politiques Agricole, Agroalimentaire et des Territoires (DGPAAT), et de Nathalie HOMOBONO, Directrice générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF).Comme Bruno LE MAIRE, Ministre de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Pêche et Hervé NOVELLI, Secrétaire d »État chargé du Commerce, de l’Artisanat, des PME, du Tourisme, des Services et de la Consommation s’y étaient engagés, le comité a validé le 7 octobre 2009 les données relatives à la formation et l »évolution des prix et des marges dans le secteur des fruits et légumes élaborées au sein du Groupe de travail, mis en place le 9 septembre 2009. Cette démarche de transparence répond à une attente forte des professionnels comme des consommateurs.
Les données rassemblées par FranceAgrimer précisent, de 2000 à 2009, les prix aux stades de l »expédition et de la commercialisation pour 8 légumes (endive, tomate, chou-fleur, melon, laitue, carotte, concombre, poireau) et 8 fruits (abricot, cerise, poire, pomme, banane, pêche, fraise et raisin) d’origine nationale ou importée. Ces données sont complétées par les résultats de l »enquête conduite par la DGCCRF du 6 au 12 juillet 2009 dans 16 régions, auprès de plusieurs centaines de professionnels, du stade production au stade détail (circuit grande distribution ou circuit petit commerce indépendant) sur 6 fruits et légumes de grande consommation (tomate, abricot, carotte, concombre, melon origine France et étranger, pêche origine France et étranger).
Ces données ont été publiées sur le site
www.dgccrf.bercy.gouv.fr/concurrence/prix/observatoire_prix.htm.
Ce site sera mis à jour au fur et à mesure des nouvelles informations qui seront disponibles. Ainsi, pour compléter les tableaux très exhaustifs publiés en ce qui concerne les marges brutes aux différents stades de la filière, une analyse ultérieure apportera des informations sur la marge nette des opérateurs, c »est-à-dire la marge brute déduction faite de l’ensemble des frais de mise en marché (emballage, transport, salaires, pertes, publicité, énergie, taxes, etc.). Le comité de pilotage a rappelé la nécessaire mobilisation de tous les acteurs pour garantir la qualité des données publiées.
ministère de l’Économie, de l’industrie et de l’emploi

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par pepite
Charger d'autres écrits dans . AGRO .

Laisser un commentaire

Consulter aussi

La volaille redécolle

15 juin 2009 Volailles fermières, produits Label Rouge et élaborés ont vu leurs ventes bai…