Déduction des intérêts d’emprunt : ce qui va vraiment changer pour vous

La Tribune.fr – 05/10/2009 | 08:00 – 386 mots

Le projet de loi de finances risque à nouveau d’écorner cet avantage fiscal. Mais les acquéreurs dans l’ancien ne sont pas concernés par le verdissement prévu.

Logement BBC30 Logements sociaux BBC, Zac Beaujon, Paris 8°

Entre les exceptions prévues dès le départ, les modifications en cours de route et les récentes modifications prévues dans la loi de finances, pas facile de s’y retrouver dans le crédit d’impôt sur les intérêts d’emprunt.Une chose n’a pas changé : il est seulement accordé aux contribuables qui achètent ou construisent leur résidence principale. Il ne peut donc pas être utilisé dans le cadre d’une résidence secondaire ou d’un investissement locatif. Achat dans l’ancien Malgré les annonces par le gouvernement du «  verdissement » de cet avantage fiscal, rien ne bouge non plus pour l’acquisition d’un logement ancien, pourtant souvent gourmand en énergie. L’avantage fiscal s’élève à 40% des intérêts d’emprunt la première année, et 20% les quatre années suivantes. Elle est toutefois soumise à un plafond.

Achat dans le neuf basse consommation

Pour les logements neufs, l’affaire se complique un peu. Si le programme immobilier répond au label « BBC » (bâtiment de basse consommation énergétique), la carotte a été augmentée il y a quelques mois : la réduction atteint 40 % par an pendant sept ans. La différence est de taille. Selon les simulations réalisées pour La Tribune par le courtier Empruntis.com, l’économie totale d’impôts peut dépasser 23.000 euros pour un couple avec deux enfants (cliquez ici pour accéder aux simulations). Ce dispositif sera préservé jusqu’en 2012. A partir de 2013, la norme BBC devenant obligatoire, le crédit d’impôt sera aligné sur celui de l’ancien. Seuls les bâtiments estampillés « BPOS » continueront de bénéficier de l’avantage supplémentaire.

Achat dans le neuf  « non vert »

Concernant les logements neuf ne répondant pas aux critères BBC (soit la quasi-totalité des programmes à l’heure actuelle), le crédit d’impôt sera en revanche raboté dès le 1er janvier 2010. Mieux vaut donc se dépêcher. L’an prochain, il tombera à 30% la première année, 15% les quatre suivantes. En 2011, 25% puis 10% et ainsi de suite jusqu’à disparition totale en 2013. D’après les simulations, l’économie totale tombera de 9.000 à 2.649 euros entre 2009 et 2012 pour un couple avec un enfant (cliquez ici pour accéder aux simulations).

Plafonds

Un des seuls points communs reste les plafonds des intérêts annuels pris en compte, valable dans le neuf comme dans l’ancien : 3.750 euros pour un célibataire, 7.500 pour un couple, plus 500 euros par personne à charge.

Cliquez ici pour accéder à l’intégralité du texte proposé sur le sujet dans le cadre du projet de loi de finances

Alexandre Phalippou

 

croquefeuille |
Succès Marketing |
Entre Organisation et Equit... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 3D-Margot-Marina-Franck
| On s'amuse...
| cuisinebio